Test Blu-ray : Basket Case 2

basket-case-2-bluray

Fiche Technique :

Basket Case 2 (Frère de sang 2) (1990) réalisé par Frank Henenlotter
Avec : Kevin Van Hentenryck, Judy Grafe, Annie Ross, Heather Rattray
Durée : 90 min
Genre : Comédie, Horreur
Blu-ray testé : Edition française – Région B
Pistes Audio : Anglais DTS-HD Master Audio 2.0 ; Français DTS-HD Master Audio 1.0
Sous-titres : Français
Format d’image : 1.78:1
Codec : MPEG-4 AVC
Résolution : 1080p
Editeur : Carlotta Films

 

Synopsis :

Duane et son frère siamois horriblement déformé sont admis dans une maison pour personnes « spéciales ». Mais mieux vaut ne pas les déranger dans leur intimité…

Le film :

Si Basket Case, premier opus de la trilogie, se présente comme une série B horrifique fauchée mais non dénuée d’intérêt, le second volet offre une dimension bien plus prenante au destin de Duane et Belial, ces frères siamois séparés de force, condamnant Duane à s’occuper de son frère aux traits particulièrement monstrueux. Basket Case 2 s’approche de Freaks de Todd Browning sous un angle délirant où règne le second degré. Duane (Kevin Van Hentenryck) et Belial sont recueillis par mamie Ruth (Annie Ross), une femme offrant refuge à une tripotée spectaculaire de créatures difformes – plaisir des costumes ahurissants –, un havre de paix pour ces monstres qui, dans leur communauté, se voient comme des êtres normaux, à l’inverse de Duane, présentant des traits humains de la tête au pied si l’on ignore les stigmates de l’opération sur le flanc de son abdomen.

Frank Henenlotter obtient du fossé entre le sérieux des enjeux et l’atmosphère « carnaval des horreurs » une ambiance absolument délicieuse, parfois surréaliste. En parallèle des maux de Duane, qui souhaiterait vivre sa vie, une journaliste enquête sur les deux jumeaux disparus et présumés morts. Ce qui conduira à de nouvelles scènes de massacre avec le terrifiant et hargneux Belial, désormais plus impressionnant que dans la premier volet où il ressemblait à un simple monstre de latex d’une boutique de farces et attrapes. Drôle même dans ses accès de violence, développant un aspect romantique jusqu’à atteindre des sommets de grotesque, Basket Case 2 dispose de plus d’un tour dans son sac pour surprendre le spectateur et ouvrir sur un ultime volet qui sait, à son tour, poursuivre l’aventure sans se répéter.

A noter que Basket Case et Basket Case 3 sont aussi disponibles dans la collection Midnight Collection, et montrent des qualités techniques similaires à celui-ci, à l’exception qu’aucune VF n’est disponible sur le dernier film, étant inédit en France.

Bande annonce (VO) :

 

Le Blu-ray

– Image :

Que ce soit dans la pénombre du grenier de mamie Ruth ou bien pour les extérieurs diurnes, Basket Case 2 expose toutes les qualités que l’on attend sur le support blu-ray. Certes, les scènes de flashback du premier volet montrent une définition inférieure, et il reste quelques traces de poussières et artefact ça et là, mais le film de Frank Henenlotter affiche un niveau de détail très élevé, un piqué ciselant et une colorimétrie solide. Ceux qui auront découvert le film en VHS pourront le revoir dans des conditions inédites et assez remarquables.

– Son :

Seule la piste en VO est testée.
Le stéréo d’origine a été conservé pour une piste en DTS-HD Master Audio particulièrement convaincante. Il y a tout d’abord l’équilibre entre les voix, musiques et différents effets sonores qui témoigne d’un mixage idéal. Le dynamisme, de mise sur les attaques de Belial et quelques passages musicaux, répond aux exigences actuelles. Du mordant dans les basses et aucune trace des années passées : tous les voyants sont au vert.

– Bonus :

– Bande annonce

 

Film :
3.5 étoiles
Image:
4.5 étoiles
Son :
5 étoiles
Bonus :
0 étoile
Avis Global :
3.5 étoiles
Article rédigé par Dom

Partagez cet article avec vos amis ou votre communauté :

Twitter Facebook Google Plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *