[Test Blu-ray] La route des Indes (David Lean)

route-indes-blu-ray

Fiche Technique :

La route des Indes (1984) réalisé par David Lean
Avec : Judy Davis, Victor Banerjee, Peggy Ashcroft, James Fox, Alec Guinness
Titre original : A Passage to India
Durée : 164 min
Genre : Drame, Aventure, Historique
Blu-ray testé : Edition française – Région B
Pistes Audio : Anglais DTS-HD Master Audio 5.1 ; Français, Anglais DTS-HD Master Audio 2.0
Sous-titres : Français
Format d’image : 1.85:1
Codec : MPEG-4 AVC
Résolution : 1080p
Editeur : Carlotta Films

 

Synopsis :

En 1920, Miss Adela Quested part épouser en Inde un jeune magistrat. Fuyant le nationalisme étroit et l’arrogance de la colonie anglaise, elle part à la découverte de l’Inde profonde. Un jeune médecin indien va bouleverser ce parcours. En 1920, Miss Adela Quested part épouser en Inde un jeune magistrat. Fuyant le nationalisme étroit et l’arrogance de la colonie anglaise, elle part à la découverte de l’Inde profonde. Un jeune médecin indien va bouleverser ce parcours.

Le film :

Quatorze années se sont écoulées entre La route des Indes et La Fille de Ryan, la faute à un échec critique et commercial qui poussera David Lean à s’éloigner définitivement du cinéma. Adapté du roman éponyme d’Edward Morgan Forster, La route des Indes, ultime film de Lean, dénonce le colonialisme britannique sans virulence, au travers du parcours d’une jeune femme venue rejoindre son futur mari, juge de profession. Cette jeune femme, Adela Quested (Judy Davis), désireuse d’aller à la rencontre de la culture indienne va se détourner naturellement de ses compatriotes installés là-bas, méprisant la population locale. La sagesse de David Lean tient du fait de ne pas surligner l’exotisme de l’Inde, tout passe par le regard des ses protagonistes. On retrouve bien entendu les plans impressionnants chers au réalisateurs, composés d’un nombre incalculable de figurants, mais on ne ressent jamais que David Lean cherche à épater l’occidental, le colon qui en voudrait pour son argent. Non, les plus belles scènes de ce film sont d’ailleurs très intimes, dans des espaces confinés, secrets, qu’il s’agisse d’une rencontre nocturne dans une mosquée ou d’une excursion à vélo menant à la découverte d’un temple abandonné. Entre l’amitié du Docteur Aziz (Victor Banerjee) et Fielding (James Fox) et la rencontre avec les deux voyageuses, Adela et Miss Moore (Peggy Ashcroft), tout porte à croire que la dimension romanesque conduirait La route des Indes vers une belle histoire sentimentale. Mais c’est un pessimisme qui renoue en quelque sorte avec celui de Brève rencontre dont témoigne David Lean : un événement dramatique se trouve au coeur du récit dans une séquence aussi simple que fabuleuse, touchant au mysticisme. En brisant les liens entre ses personnages tout en abordant des éléments clés de la culture indienne (comme le respect de l’âme), le film conjugue habilement la découverte d’une population, le récit initiatique et la critique d’une colonie témoignant si peu de respect. Accompagnée de superbes morceaux de Maurice Jarre (récompensé aux Oscars) et avec une mise en scène toujours aussi élégante et précise de David Lean, La route des Indes est une belle oeuvre pour clore une impressionnante filmographie.

Bande annonce (VOST) :

 

Le Blu-ray

– Image :

Un master haute définition sublime. Tout y est impressionnant de précision et de finesse, et ce, dans chaque scène. Les gros plans présentent une définition telle que les moindres détails sur les visages et vêtements des acteurs semblent à portée de main. Les couleurs sont splendides et les contrastes impressionnent tout autant, même de nuit où le niveau de détail ne faiblit pas. La séquence dans les grottes de Marabar, à l’éclairage réduit, bluffe par sa qualité. On fera l’impasse sur quelques fourmillements dans certains ciels : aucun défaut n’affecte la grande aventure proposée par La route des Indes.

– Son :

Seule la piste en VO est testée.
Deux pistes sont proposées en DTS HD Master Audio, du 2.0 correspondant au mixage d’origine et du 5.1. Ce dernier ne dénature pas l’ambiance sonore du film mais la place du canal des voix aurait gagné à être un peu plus en avant dans certaines scènes. Dans les grottes de Marabar, la réverbération et l’écho impressionnent et c’est aussi sur des ambiances plus subtiles que cette piste séduit, comme lorsque s’invite le chant discret des insectes nocturnes. Excellent, tout simplement.

– Bonus :

– L’Inde ténébreuse, lecture du film par Pierre Berthomieu, historien du cinéma (33 min, en HD).
– Bande annonce

Annotations :

Le blu-ray est actuellement vendu dans une édition avec fourreau cartonné très sympathique : il sert à masquer une partie des zones désertiques du boîtier en plastique.

route-des-indes-bluray-fourreau
route-des-indes-bluray-fourreau2

 

Film :
4 étoiles
Image:
5 étoiles
Son :
4.5 étoiles
Bonus :
2.5 étoile
Avis Global :
4 étoiles
Article rédigé par Dom

Partagez cet article avec vos amis ou votre communauté :

Twitter Facebook Google Plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *