Test Blu-ray : Mission (Roland Joffé)

Fiche Technique :

Mission (1896) réalisé par Roland Joffé
Avec : Jeremy Irons, Robert De Niro, Ray McAnally, Liam Neeson, Aidan Quinn
Titre original : The Mission
Durée : 125 mn
Genre : Drame, Aventure
Blu-ray testé : Edition française – Région B
Pistes Audio : Anglais Dolby TrueHD 5.1 ; Français, Italien Dolby Digital 2.0
Sous-titres : Français, Espagnol, Allemand ; Anglais, Italien pour sourds et malentendants
Format d’image : 2.40:1
Codec : VC-1
Résolution : 1080p
Editeur : Warner Bros.

La trame :

Un frère jésuite à l’origine d’une mission sur des terres indiennes va convertir un trafiquant d’esclave à rejoindre sa cause.

Mini-critique :

Au cœur du XVIIIe siècle, les tribus indiennes d’Amérique du Sud sont envahies par les colons espagnoles et portugais.
Mission s’inspire de faits réels pour nous plonger aux côtés du frère jésuite Gabriel (Jeremy Irons) qui avait fondé une mission sur les terres des Guaranis. Rodrigo Mendoza (Robert De Niro), un mercenaire et trafiquant d’esclave, cherche à se repentir après avoir tué son frère pour l’amour d’une femme. Gabriel lui propose de le suivre jusqu’à la mission où il renaitra en prêtre parmi les indiens.
Roland Joffé a tous les ingrédient pour faire un chef d’œuvre, Jeremy Irons et Robert De Niro livrent de très bonnes performances et la reconstitution est saisissante ; mais son regard solennel sur cette tribu et sa frayeur de ne pas réussir à susciter l’empathie du spectateur plombent de nombreuses séquences. Ennio Morricone, délaissant l’harmonica pour la flûte, accouche d’une bande originale en demi-teinte, souffrant d’un soucis de recherche d’affect similaire à la mise en scène.
Mission prend son envol lors des dernières séquences, lorsque Gabriel et Rodrigo divergent sur la façon d’agir face à l’attaque des colons. L’un préfère résister avec l’amour, en accord avec sa foi, alors que l’autre renoue avec ses instincts de mercenaire et emploie la force. Un film sur le pouvoir, la foi et son sens, la liberté d’un peuple et la barbarie d’un autre.
Mission reçoit la Palme d’Or en 1986.

Bande annonce (VO) :

 

Le Blu-ray

– Image :

Un transfert qui est loin d’être uniforme et, en considérant les conditions de tournage, c’est assez compréhensible. Certains plans se montrent généreux en détails, découpés avec précision et d’autres non. Du fourmillement s’invite sur certains ciels, avant tout au début du film. Loin d’impressionner, ce transfert apporte un plus par rapport à une édition DVD mais reste loin d’une véritable expérience HD.

– Son :

Seule la piste en VO est testée.
Les dialogues semblent lointains et certains passages manquent de clarté. D’une façon générale, le transfert manque de finesse et ne propose pas une expérience très immersive. Seules les musiques d’Ennio Morricone bénéficient d’un rendu agréable.

– Bonus :

– Commentaire audio du réalisateur
– Omnibus, making-of (57 mn), en définition standard, particulièrement centré sur la tribu des Waunawa qui ont participé au tournage du film.

Annotations :

Une édition digibook avec un livret est disponible également à la Fnac (beaucoup plus onéreuse que cette édition blu-line).

 

Film :
3.5 étoiles
Image:
3.5 étoiles
Son :
2.5 étoiles
Bonus :
3.5 étoile
Avis Global :
3 étoiles
Article rédigé par Dom

Partagez cet article avec vos amis ou votre communauté :

Twitter Facebook Google Plus

4 commentaires

  1. Je ne connaissais pas du tout et vu ta critique, je vais passer ^^.

  2. Disons que si tu apprécies De Niro / Irons, ce serait dommage de ne pas le voir au moins une fois ; ensuite, techniquement et artistiquement, ce blu-ray m’a divisé !

  3. L’orfevre en la matiere reste Herzog avec son ‘Aguirre, la colere de Dieu’

  4. C’est une approche assez différente mais c’est en effet un très grand film. Klaus Kinski est plutôt effrayant dans ce film.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *