[Critique] Hansel & Gretel : Witch Hunters (Tommy Wirkola)

hansel-gretel-witch-hunters-aterton-renner

Après le projet aussi farfelu que raté Blanche neige et le chasseur, c’est au tour de Hansel et Gretel de passer à la moulinette à sottise de certains studios. Dans cette version revue par le norvégien Tommy Wirkola, les deux enfants ont grandi pour devenir des chasseurs de sorcières. Bien que le désastre complet soit évité, peu d’éléments sont à sauver de cette chienlit.

Sucrerie contrefaite

Tommy Wirkola aurait dû interroger les Inconnus : comment différencier un mauvais chasseur de sorcières d’un bon chasseur de sorcières ? Dans les deux cas, il a un fusil, il voit un truc qui bouge et il tire, mais le bon chasseur de sorcières est conscient du caractère saugrenu de son entreprise, d’autant plus lorsqu’elle prétend prolonger, ou plutôt, pervertir, un conte des frères Grimm. Incroyable de concevoir un tel film qui oublie l’ingrédient déterminant et essentiel, avec en plus, dans la liste des producteurs, Adam McKay et Will Ferrell. Cet ingrédient manquant, c’est l’humour, le ton qui aurait permis d’entrevoir vaguement le terme divertissement. Eh bien non, passée une introduction épousant tous les traits du conte pour enfant, Hansel & Gretel – Witch Hunters déroule sa maigre intrigue dans un sérieux hallucinant alors que tant d’éléments réclament un traitement léger et drôle. Hansel est devenu diabétique, mais le scénario ignorera presque totalement cette donnée. Et pourquoi ne pas jouer avec le physique sexy de Gretel ? Tous deux sont devenus des superstars de la chasse aux vilaines jeteuses de sort, et hormis une ou deux boutades dans la première partie du film, ils fonceront têtes baissées dans une quête pour contrecarrer un plan machiavélique des sorcières, sur le point de s’immuniser contre le feu, leur pire ennemi.

hansel-gretel-witch-hunters

Par chance, la plupart des séquences d’action se montrent solides et dynamiques, donnant un peu de vitalité à cette œuvre ayant emprunté la mauvaise direction. La photographie et les décors se rangent également du côté des rares éléments positifs, quoique l’exploitation du film en 3D – rarement justifiée – vienne adoucir certaines faiblesses esthétiques. Que les fans de Jeremy Renner et Gemma Aterton se rassurent, les deux acteurs sont totalement transparents et pourraient être remplacés sans soucis par d’autres comédiens du même âge. Purs arguments marketing pour attirer le quidam dans ce piteux spectacle qui ne peut même pas se destiner aux plus jeunes, la faute à quelques effets gore lors des exécutions des sorcières. Amusant dans ses rares combats, à l’exception d’un final aussi laid que pénible, Hansel & Gretel – Witch Hunters est un film fantastique drôlement raté, mais quelque part, cela n’a rien de surprenant. Dans l’attente du Corbeau et le Renard sur Uranus, de La petite sirène contre les U-Boot et du Petit poucet dépeceur d’aliens vous pouvez passer votre chemin sans aucun regret.

2 étoiles

 

Hansel & Gretel – Witch Hunters

hansel-gretel-witch-hunters-afficheFilm américain, allemand
Réalisateur : Tommy Wirkola
Avec : Gemma Aterton, Jeremy Rener, Famke Janssen, Pihla Viitala, Derek Mears, Thomas Mann, Peter Stormare
Scénario de : Tommy Wirkola
Durée : 88 min
Genre : Action, Fantastique
Date de sortie en France : 6 mars 2013
Distributeur : Paramount Pictures France


Bande Annonce (VOST) :

Article rédigé par Dom

Partagez cet article avec vos amis ou votre communauté :

Twitter Facebook Google Plus

9 commentaires

  1. Cette critique me refroidit pas mal. J’aimais bien le concept de l' »après-conte » ultra caricaturé avec les scènes d’action, mais en effet j’aurais pensé à un film au second degré. J’irais quand même peut-être le voir à l’occasion du Printemps du Cinéma, mais je n’aurais pas payé 10€ pour ça.

  2. Moi j’ai trouvé que c’était une bonne surprise bizarrement. Fun et bien foutu… 2/4

  3. Aoutch, la critique ne m’inspire pas beaucoup, la BO encore moins, la seule chose qui me pousserait à voir le film c’est Famke Janssen que j’ai cru apercevoir (où alors j’ai rêvé d’elle lol), mais certainement pas au ciné…

  4. En même temps, il ne fallait pas s’attendre à quelque chose de grand avec ce film…
    Mais c’est vrai qu’il aurait pu être … divertissant 😉 tant pis !

  5. Ben écoute je viens de le voir et j’suis plutôt d’accord avec Selenie, j’ai trouvé que ce film ne se prend pas au sérieux et qu’il est finalement très fun. Ça défoule!
    J’pense que je pondrais une critique demain sur mon blog..

  6. @Selenie et Mate ce film : passées les 20 premières minutes, je ne vois vraiment pas où est le potentiel fun du film.

  7. J’trouve que ça explose joyeusement de la cervelle en n’se prenant pas au sérieux, c’est le bon coté du film.. Après c’est sûr que c’est pas le film de l’année évidemment.

  8. Critique en carton ! Le film est bon , ne se prend pas au serieux , acteurs et FX convaincant , dommage que le film n’est pas marché en France contrairement aux autres pays surement plus ouvert et qui savent prendre le 2nd degré pour ce qu’il est

  9. @Motoralo : tu décris ce qu’on pourrait dire d’un film comme « Zombieland » ou « Shaun of the dead ». Là, on est dans une démarche quasiment opposé. Et si tu regardes le box office, la France est légèrement au-dessus de la moyenne : http://www.boxofficemojo.com/movies/?page=intl&id=hanselandgretelwitchhunters.htm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *