[Critique] Chronicle (Josh Trank)

C’est un style qui a plutôt tendance à toucher le cinéma d’horreur : la caméra portée par les personnages n’avait pas encore visité le film de super héros jusqu’à ce Chronicle, premier long-métrage de Josh Trank. Malgré des plans inédits pour le style grâce à l’exploitation des capacités des protagonistes, ce film n’apporte rien au genre, jusqu’à laisser le spectateur avide de sensations fortes, à défaut d’être nouvelles, totalement dubitatif.

Abus d’After Effects

Le concept est avantageux pour l’équipe technique, la fausse caméra documentaire immerge le spectateur dans un film où les cadrages perdent quasiment toute valeur artistique : on filme, comme des amateurs, pour l’authenticité. Ok. Seulement, l’économie de moyens ne devrait pas pousser le vice jusqu’à négliger la dramaturgie, ce qui est le cas dans Chronicle, l’histoire d’un loser qui, avec son cousin et un pote du lycée, acquièrent des pouvoirs surnaturels tels que la télékinésie et la lévitation. La bande filme leurs exploits et d’une scène à l’autre, le spectateur est pris par la sensation de n’assister qu’à une collection de prouesses techniques, pour la plupart numériques, que l’on pourrait découvrir sur les chaînes youtube consacrée à l’infographie et aux effets de post-production. La trajectoire d’une balle de baseball est modifiée par la pensée, puis c’est l’assemblage de lego sans mains et l’on atteint le déplacement d’objets bien plus conséquents comme une voiture sur un parking. Ce qui modifie légèrement la donne avec les autres long-métrages ainsi tournés, tels que Cloverfield ou Rec, c’est que la caméra n’est pas toujours dans les mains d’Andrew Detmer (Dane DeHaan), le personnage principal, qui la place en lévitation auprès de lui. Un zeste de fraîcheur esthétique qui ne peut en rien rattraper le manque de profondeur du scénario.

Alors que se déplacer avec aisance dans les airs et être capable d’agir sur tout objet sans bouger le petit doigt aurait dû faciliter la vie de ces trois adolescents, la force surnaturelle gagnée au contact d’un étrange objet découvert sous terre conduit Andrew à glisser du côté obscur de la force. Sous la colère, il se venge violemment de ceux qui lui rendent la vie dure, du père alcoolique à la petite frappe du bahut. Les tensions grimpent entre les trois jeunes jusqu’à conduire à l’irréparable dans un acte final qui n’a pas honte de recopier la partition d’Akira de Katsuhiro Ohtomo. Certes, il faut avouer que certaines séquences sont spectaculaires et que le casting d’inconnus au bataillon est plutôt réussi, mais ces éléments ne suffisent pas à sortir Chronicle de son indigence. Une excroissance inaboutie du cinéma numérique.

1.5 étoiles

 

Chronicle

Film américain, britannique
Réalisateur : Josh Trank
Avec : Dane DeHaan, Alex Russell, Michael B. Jordan, Ashley Hinshaw, Michael Kelly
Scénario de : Max Landis, Josh Trank
Durée : 84 min
Genre : Science-fiction, Action, Drame
Date de sortie en France : 22 février 2012
Distributeur : Twentieh Century Fox France

Bande Annonce (VOST) :

Article rédigé par Dom

Partagez cet article avec vos amis ou votre communauté :

Twitter Facebook Google Plus

5 commentaires

  1. Aïe ça c’est de la critique, je n’est pas encore vue le film et moi qui m’attendais à un bon film. Mais bon, je préfère me faire ma propre opinion alors j’irais quand même le voir 🙂

  2. Pareil que Anne , pourtant , le film à bien était accueilli sur les autres blogs alors je garde espoir

    Au fait malgré mes recherches , je ne t’ai pas vu à la soirée des blogueurs , tu n’était pas là ou alors nous ne nous sommes tout simplement pas croisé ?

  3. @Romain: eh oui, le film est plutôt bien accueilli – et dans quelques jours je vais défendre un film que tout le monde défonce !
    Je devais venir vendredi mais j’ai eu un empêchement hélas !

  4. Il est super ce film mais à la fin [message censuré par Dom].

  5. Bonjour Iris, j’ai modifié la fin de votre message, il ne faut pas révéler la fin des films sur leur chronique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *