[Critique] Comment tuer son boss ? (Seth Gordon)

Dans le lot des comédies estivales débarque Comment tuer son boss ? qui, au-delà de son titre, attise la curiosité par son casting atypique. Pas de Will Ferrell ni d’Adam Sandler pour aimanter le spectateur mais six acteurs plus ou moins inhabituels au genre se partagent l’affiche : Kevin Spacey, Jennifer Aniston, Colin Farrell, Jason Bateman, Charlie Day et Jason Sudeikis. Le film est signé Seth Gordon (réalisateur de The King of Kong, Tout… sauf en famille) et s’il est bien plus amusant que Very Bad Trip 2, on reste loin des marrades des productions Judd Apatow.

Les charlots de l’assassinat

Qui n’a jamais rêvé de se débarrasser de son tyrannique patron ? Que ce soit pour des brimades ou pour une sottise insupportable, tout le monde a rencontré de terribles frustrations sur son lieu de travail. Mais combien ont rêvé d’anéantir la source de leurs problèmes ? Peu. Et combien sont passés à l’acte ? Encore moins, faut-il espérer. L’assassinat des patrons est le point de départ de Comment tuer son boss ?, comédie potache qui décline cette envie de meurtre en trois cas de figure. Les prémices sont alléchantes, chaque personnage étant dans une impasse bien particulière. Nick (Jason Bateman) travaille comme un damné depuis huit ans dans l’espoir d’obtenir une promotion, mais Dave Harken (Kevin Spacey) lui fait miroiter un poste qu’il n’obtiendra jamais. Kurt (Jason Sudeikis) s’entendait parfaitement avec son patron, Jack Pellit (Donald Sutherland), mais suite à un infarctus fatal, c’est Bobby (Colin Farrell), son fils dégénéré et camé qui a repris les rênes de l’entreprise, au grand dam de Kurt. Cas particulier : le harcèlement sexuel. Dale (Charlie Day) est un naïf qui a toujours rêvé d’être un mari, et son voeux est sur le point d’être exaucé puisqu’il est fiancée. Seulement, chaque jour, au cabinet de la dentiste Julia Harris (Jennifer Aniston), il doit subir les avances de plus en plus perverses de sa patronne. A bout, les trois amis désespérés décident de changer la donne radicalement.

Alors que le sujet s’y prête, l’humour noir, qui rend les actes les plus immoraux délicieux chez les frères Coen, est totalement absent du long-métrage de Seth Gordon. Si de nombreuses répliques s’avèrent savoureuses et percutantes, autant de gags lourds plombent l’atmosphère de cette comédie dont l’intérêt repose avant tout sur le contre-emploi de trois acteurs. Kevin Spacey, en boss tyrannique, sournois et jaloux impulsif est absolument génial – du moins si l’on ne travaille pas sous les ordres d’une telle plaie ! Imprévisible, son personnage dynamise le film à chacune de ses apparitions tandis que le déjanté Bobby Pellit que campe Colin Farrell, à la coupe de cheveux infâme, n’est qu’un accessoire secondaire et clownesque. Jennifer Aniston, dévergondée et sexy en dentiste nymphomane hérite des dialogues les plus scabreux mais aussi les moins drôles du film. Il faut dire que son souffre-douleur, ou plutôt, son objet du désir, est campé par un Charlie Day souvent insupportable, geignant à tout va de sa voix aigüe. Chacun semble jouer sa partition en roue libre sous le regard bienveillant et amusé de Seth Gordon qui déplie sagement le scénario de Michael Markowitz, Jonathan Goldstein et John Francis Daley – Sam Weir dans la série Freaks & Geeks, et qui joue un petit caméo ici.

Bien que les tentatives d’assassinat dérapent et que les trois salariés perdent tout contrôle sur la situation, le postulat du film semble sous-exploité, écartelé entre des sketchs visant à maintenir une forme d’équilibre, de bienséance derrière les actes et paroles déplacés de personnages aux traits grossiers. Il manque également une morale ciselée à ces gaffes à répétition, tantôt drôles, tantôt consternantes, provoquées par l’envie d’inverser les rapports de force. Un film à découvrir avant tout pour les inconditionnels de Kevin Spacey, la véritable pépite délirante de ce Comment tuer son boss ? un peu poussif.

2.5 étoiles

 

Comment tuer son boss ?

Film américain
Réalisateur : Seth Gordon
Avec : Jason Bateman, Charlie Day, Jason Sudeikis, Kevin Spacey, Jennifer Aniston, Jamie Foxx, Colin Farrell, Donald Sutherland
Titre original : Horribles Bosses
Scénario de : Michael Markowitz, Jonathan Goldstein, John Francis Daley
Durée : 98 min
Genre : Comédie
Date de sortie en France : 17 août 2011
Distributeur : Warner Bros.

Bande Annonce (VOST) :

Article rédigé par Dom

Partagez cet article avec vos amis ou votre communauté :

Twitter Facebook Google Plus

6 commentaires

  1. Je me demande ce que Spacey fout dans un tric comme cela… Un film « alimentaire » sans doute.

  2. C’était d’autant plus étonnant de le voir dans Les Chèvres du Pentagone. Au moins, ici, il est drôle.

  3. Pendant la projo, je me suis vraiment marré (surtout après une journée pourrie…). A posteriori, c’est vrai que le postulat de départ est vite relégué au second plan et sous-exploité, et que le film tourne rapidement vers la comédie américaine classique, mais qui cependant remplit son contrat de divertissement. Je suis d’accord avec toi pour Spacey, complétement barré, par contre perso j’ai franchement accroché à Charlie Day, qui possède le potentiel comique le plus important du film.

  4. Oui, le film parvient à faire rire, sporadiquement, mais je ne peux te rejoindre pour Charlie Day, s’il est intéressant à découvrir au début, je trouve qu’il se révèle vite agaçant et bien trop cabotin.

  5. En fait je trouve ce film effectivement plutot drole. Mais un peu trop comédie a l’américaine, avec de bonnes scènes mais peut être pas assez d’originalité.

  6. je me ss vraiment marrée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *