Critique : Tomboy (Céline Sciamma)

Alors que sa famille emménage dans un nouvel appartement au cours de l’été, la petite Laure (Zoé Héran) va se faire passer pour un garçon auprès des enfants du quartier. Tomboy, c’est l’histoire d’une petite fille qui n’a pas froid aux yeux, prête à tout pour être considérée comme un garçon, et ce, sans aucune limite.

Garçon d’été

Cheveux courts, visage aux traits encore trop lisses, T-shirt et short, timbre de voix enfantin, conduite accompagnée précoce sur les genoux de papa – tout porte à croire que Laure est un garçon cruellement baptisé par ses parents. Et pourtant, lorsqu’elle prend un bain avec sa soeur cadette, Jeanne (Malonn Lévana), force est de constater que Laure est bien une fille. C’est à s’y méprendre, au point que Lisa (Jeanne Disson) va la considérer comme un garçon lors de leur rencontre. Pour ses nouveaux amis, Laure ne sera pas une fille mais un garçon répondant au prénom de Michaël. Le jeu peut alors commencer. D’un côté, il faut se comporter en petit homme avec les camarades, observés méticuleusement pour mieux copier leurs faits et gestes, et de l’autre, il faut cacher cette histoire à sa famille et tout particulièrement Jeanne, espiègle et malicieuse.

La réalisatrice Céline Sciamma reste à hauteur d’enfant tout au long du film. Une décision qui lui permet de capturer les rapports entre les gosses avec sensibilité mais qui empêche Tomboy de développer des thématiques examinant ce qui aurait provoqué cette envie d’appartenir au sexe opposé, au-delà du quiproquo originel. Les stratagèmes élaborés par Laure/Michaël pour ne pas être démasqué(e) sont savoureux, notamment lorsqu’il s’agit de se mettre en maillot de bain pour aller au lac. Il est également plaisant de voir comment cette fille utilise son corps aux formes non développées pour duper ses copains. On n’échappe pas à une certaine dose de sentimentalisme dans la relation entre les deux soeurs mais le film maintient sa légèreté jusqu’au bout, et c’est probablement le plus grand reproche qu’on pourrait lui faire : présenter simplement ce jeu d’un garçon manqué sans soulever des problématiques autour de cette androgynie infantile.

3 étoiles

 

Tomboy

Film français
Réalisatrice : Céline Sciamma
Avec : Zoé Héran, Malonn Lévana, Jeanne Disson, Sophie Cattani
Scénario de : Céline Sciamma
Durée : 84 mn
Genre : Drame
Date de sortie en France : 20 avril 2011

Bande Annonce :

Article rédigé par Dom

Partagez cet article avec vos amis ou votre communauté :

Twitter Facebook Google Plus

2 commentaires

  1. Bonsoir, c’est le 1er film que je voyais de cette réalisatrice et j’ai beaucoup apprécié ce Tomboy (garçon manqué). J’ai apprécié que la réalisatrice ne fasse pas de psychologie: Pourquoi Laure devient Mickael. C’est un jeu pour elle. C’est peut-être un plus tard, à l’âge de l’adolescence, que ce problème d’androgynie peut se poser. Les jeunes actrices sont formidables. Bonne soirée.

  2. Bonjour Dasola. Je n’ai pas vu La Naissance des Pieuvres non plus, premier film de Céline Sciamma. Justement, c’est ce manque de psychologie qui m’a un peu déçu sans pour autant m’empêcher d’apprécier le film et ses jeunes actrices. Même s’il ne s’agit que d’un jeu, il atteint un certain degré de « gravité », notamment vis à vis de la petite Lisa.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *