Test Blu-ray : It Might Get Loud (Davis Guggenheim)

It Might Get Loud

Fiche Technique :
It Might Get Loud (2008) réalisé par Davis Guggenheim
Avec : Jimmy Page, Jack White, The Edge
Durée : 97 mn
Genre : Documentaire, Musique
Blu-ray testé : Région B (édition britannique)
Pistes Audio : Anglais DTS-HD Master Audio 5.1
Sous-titres : Français, Néerlandais, Anglais
Format d’image : 1.85:1
Codec : MPEG-4 AVC
Résolution : 1080p
Editeur : Universal

 

Synopsis :
Documentaire sur la guitare et le rock avec trois artistes majeurs : Jimmy Page, Jack White et The Edge.

Mini-critique :
Trois guitaristes, trois générations, trois façons différentes d’aborder la guitare et la musique. Davis Guggenheim concrétise un projet qui ferait saliver n’importe quel fan de rock qui se respecte : réunir Jimmy Page, Jack White et The Edge. Si je n’ai aucun atome crochu avec U2 et les mélodies éthérées de The Edge, je suis un fan incontestable de Led Zeppelin et du jeu virtuose de Jimmy Page. Quant à Jack White, j’adore son approche sans artifice et bluesy du rock comme dans son principal groupe, The White Stripes. It Might Get Loud s’intéresse aux origines de ces trois artistes, leurs influences et ce qui les a conduit au succès avec un montage qui alterne constamment entre chaque destin. Ils reviennent sur leur passé, les artistes qui les ont poussé à gratouiller leurs premiers riffs de guitare, leurs craintes, leurs processus créatifs ; et alors qu’ils nous narrent tout ceci, à l’écran apparaissent des documents d’archives, des photographies et des extraits de concerts. Des bribes de conversations et de jam entre les trois guitaristes viennent interrompre les récits. Ces séquences sont les plus courtes et moins intéressantes du documentaire ; à part l’excellent bœuf sur « In My Time of Dying » (Led Zeppelin) et le final sur « The Weight » (The Band), chacun se contente de montrer aux autres ses compositions sans jamais parvenir à l’osmose attendue entre artistes de renom – les réunir dans un hangar n’était peut-être pas le meilleur endroit pour détendre l’atmosphère et dénouer les doigts ? Néanmoins, le retour sur ces trois musiciens est passionnant. Jimmy Page s’exprime avec une grande sagesse, ayant abandonné la brume ésotérique qui l’a toujours enveloppé pour dévoiler un charisme mystifiant et chacune de ses paroles résonne d’une ampleur aussi grande que sa carrière. The Edge montre son amour pour les effets qui constituent la majeure partie de son jeu et Jack White affiche son attachement pour les racines du rock et son culte de la débrouille. Les trois points de vue se complètent plus souvent qu’ils ne se contredisent et, ainsi montés, constituent un captivant documentaire intergénérationnel sur le rock. Au final, le véritable regret est de quitter ces trois musiciens si vite, après une heure et demie qui file comme un éclair.
Les bonus, contenant près de 30 mn de scènes coupées au montage, permettent de découvrir plus de musique, d’anecdotes – revenant sur la création de chansons telles que « Kashmir » et « Seven Nation Army » – et ainsi, d’amplifier le plaisir.

Bande annonce (VO) :

 

Le Blu-ray

– Image :
Photographies, documents en SD de tout âge et passages plus modernes en HD – de nombreux formats composent It Might Get Loud. Malheureusement, les scènes tournées lors de la réunion des trois artistes souffrent de vilains pointillés blancs fourmillant. Le piqué et le niveau de détail restent très bons mais ce problème gâche énormément la partie haute définition – un défaut inexistant pour les scènes actuelles tournées en compagnie de chaque guitariste séparément.
– Son :
Seule la piste en VO est testée.
Si l’image est parfois décevante, ce blu-ray redore son blason sur l’essentiel de ce documentaire : la musique et le son. Toute la richesse des différentes guitares aux amplifications et effets variés parviennent aux tympans avec un dynamisme incroyable. Les moindres variations dans le grattage de cordes sont transmis avec une précision chirurgicale. Même les documents d’archives diffusent un son fidèle à leur support d’origine. S’il faut posséder It Might Get Loud en Blu-ray plutôt qu’en DVD, c’est sans conteste pour sa grandiose piste DTS-HD Master Audio 5.1.
– Bonus :
– Scènes coupée (26mn35) :
Jimmy joue à la guitare sèche ; Four Sticks à la guitare sèche ; Kashmir ; Cordes ; Thérémine ; Surnoms ; The Edge joue Stairway to Heaven ; The Edge fait sa balance ; I Fought Piranhas ; Seven Nation Army ; Animation coupée
– Bande-annonce
Annotations :
It Might Get Loud n’a pas eu l’honneur de sortir au cinéma en France ni d’y être distribué en DVD ou Blu-ray jusqu’à présent. Direction l’import anglais (ou américain) pour vous le procurer.

Notes :
Film : 8/10
Image : 3,5/5
Son : 5/5
Bonus : 3,5/5

Avis global : 8/10

Article rédigé par Dom

Partagez cet article avec vos amis ou votre communauté :

Twitter Facebook Google Plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *