Alien reviendra en 3D

Alien 3D
(Bon ok, je sais, c’est nul si je ressors les lunettes à chaque fois)
C’est confirmé, Ridley Scott ne réalisera pas simplement un prequel à la saga Alien, mais deux films qui seront tournés en 3D. Le « virus » de James Cameron se répand chez les réalisateurs ; je vous parlais de Scorsese et Herzog dans un précédent article, voilà donc un nouveau converti en la personne de Ridley Scott.
La saga Alien, mythique pour ses immondes créatures baveuses imaginées par l’artiste H.R. Giger ainsi que son personnage central, Ripley, femme emblématique interprêtée par Sigourney Weaver, est composé (principalement) de quatre films.
Courte rétrospective :

Alien (aka Alien, le huitième passager), réalisé par Ridley Scott en 1979 – mon favori – est un bijou de suspens et d’épouvante considéré comme culte à juste titre. Dans l’espace, personne ne vous entend crier.
Aliens (aka Alien, le retour), réalisé par James Cameron en 1986, s’éloigne du style livré par Ridley Scott en multipliant les aliens pour favoriser l’action.
Alien 3, réalisé par David Fincher, ou plutôt, réalisé par « David Fincher sous des contraintes lamentables et stupides de la Fox » en 1992, est l’épisode le plus sombre, renouant avec la mythologie de l’alien « unique » et terrifiant. Le director’s cut (malgré qu’il ne soit pas monté par Fincher), relève le niveau du film et témoigne (partiellement) du sabotage effectué par la production.
Alien : Resurrection, réalisé par Jean-Pierre Jeunet en 1997, trouve un bon compromis entre le film de Ridley Scott et celui de James Cameron. Pourtant, la tournure que prend le film dans sa dernière partie est, à mes yeux, ridicule.

(Il existe également la série des Alien vs. Predator, films d’actions anecdotiques, voire immondes, qui n’apportent rien à la saga. En fait, il n’apporte rien à rien. C’est le vide absolu.)
On peut donc affirmer que l’on a pas pu s’extasier, ou plutôt, frissonner à la vue d’un Alien depuis de nombreuses années. Le défi de Ridley Scott est de redonner à la série ses lettres de noblesse en revenant aux origines du mal puisque le premier prequel se déroulera 30 ans avant les évènements du premier épisode. Cependant, les informations sont rares et parfois contradictoires, il faudra donc s’armer de patience et ressortir son coffret DVD de la tétralogie en attendant l’annonce d’une version blu-ray qui tarde tellement que je pense qu’elle s’est égarée dans une autre galaxie.
J’espère avant tout que Ridley Scott utilisera la 3D intelligemment et non pas comme un simple gadget. Imaginez la terrible immersion possible grâce à la profondeur de champ dans les dédales d’un vaisseau spatial où le facehugger qui rode pourra vous embrasser sur la bouche à tout moment…
Article rédigé par Dom

Partagez cet article avec vos amis ou votre communauté :

Twitter Facebook Google Plus

4 commentaires

  1. Pratiquement 30 ans après Blade Runner, le retour de Ridley à la science-fiction est vraiment quelque chose d’excitant. Avec l’énorme risque de déception que cela comporte. D’autant plus qu’il est difficile de savoir comment va rendre la mise en scène très picturale de Scott en 3D…
    A noter que Ridley Scott a également prévu de réaliser une suite à son Robin Hood (plus qu’une semaine d’attente !).

  2. Risque de déception c’est certain, mais risque d’avoir deux nouveaux grands édifices à la saga Alien aussi !
    Je ne savais pas pour une suite de Robin Hood, d’ailleurs, je ne sais pas si je trouverai le temps d’aller le voir.

  3. Je vais bien sûr me précipiter d’aller le voir, mais cette mode de la 3D commence à sentir le bon filon pour nous faire casquer de l’argent!

  4. @Lego7 : ce n’est pas prêt de s’arrêter mais la 3D de Prometheus se montre assez efficace, du moins, de ce que j’ai pu voir en aperçu du film. Plus d’infos ici : http://www.silence-action.com/2012/04/apercu-prometheus-science-fiction-prestige/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *