Test Blu-ray : Le Complexe de Frankenstein

Fiche Technique :

Le Complexe de Frankenstein (2015) réalisé par Alexandre Poncet et Gilles Penso
Avec : Joe Dante, Guillermo Del Toro, John Landis, Kevin Smith, Phil Tippett, Rick Baker, Dennis Muren, Christophe Gans
Durée : 102 min
Genre : Documentaire
Blu-ray testé : Edition française – Région B
Pistes Audio : Anglais DTS-HD Master Audio 5.1
Sous-titres : Français
Format d’image : 1.78:1
Codec : MPEG-4 AVC
Résolution : 1080p
Editeur : Carlotta Films

 

Synopsis :

Les créatures fantastiques n’ont jamais été aussi populaires qu’aujourd’hui, comme le prouvent les triomphes d’Avatar, Jurassic World, La Planète des singes ou Star Wars. Depuis les prémices du 7e art jusqu’aux dernières révolutions numériques, ce documentaire explore plus d’un siècle d’expérimentations dans le domaine des effets spéciaux, mettant ainsi en lumière, aux côtés des monstres les plus célèbres, la personnalité de leurs créateurs, véritables héritiers du Docteur Frankenstein. Le film célèbre un art unique, fragilisé par l’envol des nouvelles technologies numériques.

Le film :

De Lon Chaney senior et ses maquillages horrifiques à la performance capture d’Andy Serkis, Le Complexe de Frankenstein retrace l’histoire des monstres et créatures fantastiques au cinéma – et plus particulièrement dans le cinéma américain, bien que Godzilla y montre sa fureur. Alexandre Poncet – notamment critique à Mad Movies – et Gilles Penso – qui avait réalisé le passionnant documentaire Ray Harryhausen : le titan des effets spéciaux – sont allés à la rencontre de ceux qui ont marqué le cinéma fantastique et d’horreur, qu’ils soient responsables des effets spéciaux ou réalisateurs. Ainsi, ce sont des interviews de Phil Tippett, John Landis, Guillermo Del Toro, Rick Baker, Joe Dante, et bien d’autres encore qui se succèdent pour remonter de l’aube des monstres à nos jours avec les techniques les plus contemporaines. Des techniciens et réalisateurs passionnants et qui s’expriment encore avec des yeux d’enfants émerveillés face à ces prouesses techniques pour dépasser les frontières du réel et du possible. Le cœur du film se concentre sur la transition entre les effets pratiques, avec l’emploi de latex, puis d’animatroniques et de stop motion, à la suprématie des effets numériques, congédiant les stars des effets des années 80 sur le banc touche. Ce qu’il faut faire : réunir le meilleur des deux mondes, sans renier les origines d’une démarche plus réaliste car présente physiquement sur le plateau. Fabuleux par ses images d’archives, de making-of et ses anecdotes, ce documentaire se montre indispensable pour tous les fanatiques de cinéma fantastique et de science-fiction. D’autant que cette édition blu-ray, accompagné d’un DVD de bonus, offre un contenu d’une richesse démentielle.

Bande annonce (VOST) :

 

Le Blu-ray

– Image :

Composé de sources hétéroclites, Le Complexe de Frankenstein offre une image HD aux caractéristiques diverses : pour les interviews, si le piqué se montre toujours satisfaisant, la colorimétrie s’avère variable d’une personnalité à l’autre. Dans le cadre d’un tel documentaire, ce n’est pas la qualité ni l’homogénéité qui priment. La présence d’images d’archive et de making-of avec des sources SD contribue aussi à étendre ce « melting pot » du cinéma fantastique. En somme, rien de brillant mais le minimum que l’on puisse attendre pour le format.

– Son :

Seule la piste en VO est testée.
Sur l’unique piste en DTS-HD MA 5.1, la bande originale d’Alexandre Poncet se déploie sur toute l’installation audio avec précision. Au centre, la qualité des voix fluctue selon les intervenants, rejoignant le manque d’homogénéité caractérisant l’image. Cela concerne le timbre et légèrement le niveau de sortie, mais sans jamais troubler la clarté. On est proche d’interviews destinées à un format télévision. Une section audio correcte pour ce documentaire.

– Bonus :

Bonus du blu-ray :
– Commentaire audio des réalisateurs Alexandre Poncet et Gilles Penso
– L’Odyssée de Frankenstein (55 min)
– Artisanat numérique (15 min)
– Bande originale du film
– Galeries Photos en vidéo (8 min)
– Bande annonce

DVD de bonus :
– Dans l’antre de Rick Baker (9 min)
– Dans l’antre de Tom Woodruff Jr. Et Alec Gillis (13 min)
– Vivre parmi les monstres : l’art de Kevin Yagher (14 min)
– Paper Monsters : l’art de Charlie Chiodo (12 min)
– La Mare aux Gremlins : rencontre avec Sacha Feiner (10 min)
– Plus que des hommes, moins que de dieux : entretien avec Christophe Gans (36 min)
– Conversation avec Steve Johnson et John Vulich (7 min)
– Conversation avec Joe Dante et John Landis (6 min)
– Q&A avec Joe Dante, Gilles Penso et Alexandre Poncet (19 min)
– Masterclass de Guillermo del Toro (22 min)

 

Film :
4 étoiles
Image:
3.5 étoiles
Son :
3.5 étoiles
Bonus :
5 étoile
Avis Global :
4 étoiles
Article rédigé par Dom

Partagez cet article avec vos amis ou votre communauté :

Twitter Facebook Google Plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *