[Critique] Les Garçons de la bande (William Friedkin)

garcons de la bande friedkin

Hasard du calendrier ou non, alors que la loi en faveur du mariage pour tous devrait être promulguée prochainement, Carlotta Films édite en DVD Les Garçons de la Bande. Manifeste gay réalisé par William Friedkin en 1970, un an avant le mythique French Connection, cette adaptation d’une pièce de Mart Crowley offre un regard perspicace et touchant sur l’homosexualité.

Amours mâles

C’était il y a une quarantaine d’années, à New York, où le mariage homosexuel ne s’envisageait pas encore. En cette époque, pour la communauté gay, le combat consistait à affirmer son homosexualité et la vivre sans honte. Les Garçons de la bande convie le spectateur dans l’appartement de Michael (Kenneth Nelson), homosexuel affété et cynique, organisant une fête d’anniversaire pour Harold (Leonard Frey). S’ouvrant comme une comédie dans une présentation enjouée de chaque convive – tous gays –, le film aligne différents caractères très typés pour abattre les cloisons des clichés avec plus de force. De la folle assumée, Emory, à l’homosexuel le plus réservé, Bernard, cette bande affiche sa joie propre à la fête et à un microcosme débarrassé de tout regard extérieur, jusqu’à l’arrivée d’un ancien ami de lycée de Michael. Par son dégoût et son mépris insensés à l’égard des homosexuels, Alan, cet ami dans une étrange détresse, offre au film ce premier virage vers un registre plus grave, abandonnant alors toute frivolité initiale.

LES-GARCONS-DE-LA-BANDE

Bien que, par de nombreux aspects, le théâtre soit un art proche du cinéma, l’adaptation d’une pièce nécessite un certain talent pour éviter l’écueil du simple théâtre filmé. William Friedkin excelle dans une mise en scène qui privilégie la multiplication des cadres et la mobilité. Le film est marqué par la vitalité et la liberté des grands films de l’époque, entraînés par l’ascension du Nouvel Hollywood. A renfort de dialogues vifs et intelligents, ce huis clos ne s’enlise jamais dans l’appartement de Michael, où la fête d’anniversaire tourne à la véritable tempête sentimentale. L’ouverture des cadeaux, faisant éclater les tensions entre Harold et son hôte, conduit ce dernier à pousser chacun à participer à un cruel jeu de vérité amoureuse. Un à un, ces hommes se mettent à nu, exposant alors tout leur mal être et la profondeur de leurs blessures sentimentales. Emouvant et intelligent malgré un certain excès de pathos, cette ultime partie des Garçons de la bande parachève l’exposition de la difficile condition des homosexuels. Du regard méprisant des hétéros, pouvant mener à la violence physique – l’affrontement entre Alan et Emory –, à l’épreuve d’avouer ses sentiments à l’être aimé, sans oublier la paix intérieure, l’oeuvre de Mart Crowley offre un éclairage sur la communauté gay d’une grande justesse et d’une grande humanité.

LES-GARCONS-DE-LA-BANDE-3

En vente pour la première fois en DVD à partir du 20 février 2013, cette édition présente un master fort appréciable, d’une propreté remarquable, et propose environ 45 minutes de bonus. Outre la bande annonce, le disque propose de plonger dans la pièce de Crowley et la genèse du long métrage. Un bref regard rétrospectif sur Les Garçons de la bande complète le menu. Encore une belle œuvre retrouvée par Carlotta Films.

3.5 étoiles

 

Les Garçons de la bande

LES-GARCONS-DE-LA-BANDE-DVDFilm américain
Réalisateur : William Friedkin
Avec : Kenneth Nelson, Peter White, Leonard Frey, Cliff Gorman, Frederick Combs
Titre original : The Boys in the band
Scénario de : Mart Crowley
Durée : 118 min
Genre : Drame
Disponible en DVD à partir du 20 février 2013
Distributeur : Carlotta Films

Bande Annonce (VO) :

Article rédigé par Dom

Partagez cet article avec vos amis ou votre communauté :

Twitter Facebook Google Plus

2 commentaires

  1. the boys in the boys ce film est superbe d’émotion, il devait etre réédité en France…. ou est il possible de trouver ce film en français? ce film existe t il en DVD français ???

  2. Il n’y a qu’une piste audio anglaise sur l’édition de Carlotta Films (avec sous titres français).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *