Test Blu-ray : Max et les Maximonstres (Spike Jonze)

Fiche Technique :

Max et les Maximonstres (2009) réalisé par Spike Jonze
Avec : Max Records, Catherine Keener, Mark Ruffalo et les voix de James Gandolfini, Paul Dano, Forest Whitaker, Catherine O’Hara, Chris Cooper, Lauren Ambrose
Titre original : Where the Wild Things Are
Durée : 101 mn
Genre : Aventure, Drame, Famille
Blu-ray testé : Edition française – Région B
Pistes Audio : Anglais DTS-HD Master Audio 5.1, Français, Italien, Castillan, Allemand Dolby Digital 5.1
Sous-titres : Français, Anglais, Allemand, Italien, Castillan, Portugais, Néerlandais
Format d’image : 2.40:1
Codec : VC-1
Résolution : 1080p
Editeur : Warner Bros.

 

La trame :

Le jeune Max Records fugue du domicile familial et se retrouve sur une île peuplée d’étranges créatures.

Mini-critique :

Il est fort regrettable que Where the Wild Things Are soit intitulé Max et les Maximonstres dans nos contrées, lui donnant d’emblée le caractère d’un film destiné aux plus jeunes alors que nous sommes en la présence d’un long-métrage subtil et profond… Max (Max Records) est un enfant débordant d’énergie, presque hyperactif, incapable de contrôler ses émotions et demande bien trop d’attention à sa sœur et sa mère. Lorsqu’il n’obtient pas ce qu’il désire sur le champ, c’est la crise de nerf. Suite à une provocation de trop envers sa mère, Max s’enfuit du foyer pour un fantastique voyage initiatique.
Sur une île, il découvre d’étranges créatures velues, immenses et emplies de tristesse – ce sont les maximonstres. S’autoproclamant roi face à ces créatures plus attachantes qu’effrayantes malgré leur comportement imprévisible, Max se retrouve confronté à ses propres émotions, au reflet d’une structure familiale qu’il va comprendre au fur et à mesure des petites péripéties quotidiennes. Doté d’une magnifique photographie, sublimant la lumière propre à chaque saison, Max et les maximonstres séduit autant par ses grosses peluches mélancoliques, aux expressions exacerbées – et animées avec brio -, que par la belle leçon de vie qui est donnée à son jeune héros. Ce véritable travail de psychanalyse en terre imaginaire est accompagné de superbes compositions rock-folk signés Karen O (la chanteuse du groupe Yeah Yeah Yeahs) et Carter Burwell.
Je n’ai pas lu le livre de Maurice Sendak à l’origine du long-métrage, mais on sent tout à fait que Spike Jonze s’est totalement imprégné du matériau original pour aboutir à un si joli film sur l’enfance.

Bande annonce (VOST) :

 

Le Blu-ray

– Image :

Max et les Maximonstres est doté d’un transfert très précis ; le niveau de détail et le piqué sont simplement excellents. Le travail du directeur de la photographie Lance Acord est à l’honneur malgré que l’image se montre un peu déficiente sur les contrastes de certains plans nocturnes qui connaissent un léger fourmillement ; un défaut que l’on trouve surtout à la découverte des maximonstres et qui disparaît par la suite.

– Son :

Seule la piste en VO est testée.
Très immersif grâce à la spatialisation associée à un niveau de détail sonore très élevé. Que ce soit pour la bataille de boule de neige en début de film ou les ambiances de la forêt, la piste DTS-HD Master Audio plonge le spectateur au beau milieu du long-métrage à chaque instant. Le canal des voix est cristallin et les musiques disposent d’un rendu idéal. C’est parfait.

– Bonus :

Tous les bonus sont en HD – mais certaines sources des mini-documentaires sont en définition standard.
– Higglety Pigglety Pop ! Ou il n’y a pas que ça dans la vie (23:30). Film d’animation adapté du livre de Maurice Sendak, avec les voix de Meryl Streep et Forest Whitaker.
– HBO Premier regard : Max et les Maximonstres (13:02). Making-of du film.
Mini-documentaires par Lance Bangs :
– Maurice et Spike (03:15)
– Max et Spike (06:37)
– La famille Records (06:45)
– Carter Burwell (04:39)
– La difficulté absurde de film un chien qui court et aboie en même temps (05:32)
– La grand farce (03:23)
– Le vampire attaque : le mini-film de Max (00:51)
– Les enfants s’emparent de la caméra (04:57)

 

Film :
4 étoiles
Image:
4.5 étoiles
Son :
5 étoiles
Bonus :
4 étoiles
Avis Global :
4 étoiles
Article rédigé par Dom

Partagez cet article avec vos amis ou votre communauté :

Twitter Facebook Google Plus

7 commentaires

  1. Une très beau film, adapté d’un livre que j’adorais étant gosse, malheureusement passé inaperçu.

  2. « soit intitulé Max et les Maximonstres », c’est un peu normal vu que le livre s’appelle comme ça…

  3. Oui le livre a le même nom mais ça le catégorise plutôt mal, enfin, je parle pour le film !

  4. Un film vraiment étrange…je n’arrive toujours pas à dire si je l’ai aimé..

    Je crois que je vais devoir le regarder une nouvelle fois pour en faire une critique.

  5. Je pense que tout dépend de l’angle avec lequel tu abordes le film et peut-être qu’un second visionnage est utile pour le saisir (ça m’a permis de découvrir certains détails qui peuvent sembler insignifiant au début du film la première fois).

  6. Bonjour,
    max et les maximonstres, c’est pour moi une vrai réussite. Un délire et une vision d’enfant. et c’est en regardant les bonus, que j’ai compris comment spike avait réussi.
    Le secret? : tous les enfants acteurs et fils et filles de l’équipe technique étaient présent sur les plateaux de tournage. Et bonjour le bordel (joyeux). Le plus gosse de tous ?? Spike !
    Résultat: la mise en image d’un traumatisme d’enfant. Pour nous une simple engueulade, pour lui, un départ au pays des délires. Drôle de pays! Mais en fait tout ceci est notre monde vu par des yeux et par les émotions extrêmement basique de ce gamin. Effectivement, regardez une seconde fois ce film, et je suis sur que vous vous sentirez très très jeune…
    Moi je suis tombé amoureux de ce film, parce que c’est vraiment les émotions brutes, cruelles, drôle, décevante, hystériques, rêveuses, et finalement réelles des enfants.

  7. @domdom2006, c’est exactement ça. Je pense que la plupart des personnes qui n’aiment pas le film n’ont pas saisi cet aspect qui est capital pour son appréciation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *