Test Blu-ray : Sans Plus Attendre (Rob Reiner)

Fiche Technique :

Sans Plus Attendre (2007) réalisé par Rob Reiner
Avec : Morgan Freeman, Jack Nicholson, Sean Hayes, Beverly Todd
Titre original : The Bucket List
Durée : 97 mn
Genre : Drame
Blu-ray testé : Edition française – Région B
Pistes Audio : Anglais, Français, Allemand, Italien, Brésilien Portugais, Espagnol Castillan Dolby Digital 5.1
Sous-titres : Français, Brésilien Portugais, Chinois, Danois, Néerlandais, Anglais, Espagnol Castillan, Finnois, Allemand, Italien, Coréen, Norvégien, Portugais, Suédois
Format d’image : 1.85:1
Codec : VC-1
Résolution : 1080p
Editeur : Warner Bros.

 

La trame :

Un homme qui a le sens des affaires, privatisant les hôpitaux pour un profit maximal et un mécano cultivé sont réunis dans une même chambre d’hôpital. Apprenant tous deux qu’un cancer les décimera dans les mois à venir, ils décident de réaliser leurs rêves au plus vite.

Mini-critique :

Deux géants du cinéma américain réunis pour la première fois. Deux hommes unis par un compte à rebours fatal qui va les pousser à vivre ce qu’ils ont manqué au cours de leur existence. Sans Plus Attendre part d’un concept usé jusqu’à la corde dans les comédies, réunir deux personnes que tout oppose pour une grande aventure qui devrait changer le moins bon des deux. Sauf qu’ici, ce n’est pas le rire du spectateur que veut chercher Rob Reiner mais les larmes. Outre le manque d’originalité de ce mélodrame qui ne décolle jamais, même lorsque les deux papys s’adonnent aux plaisirs du parachutisme, Jack Nicholson et Morgan Freeman sont en roue libre d’un bout à l’autre : le premier cabotine à cœur joie dans les rares excursions et le second est dans la retenue absolue. Un film doucereux, à la mise en scène inexpressive, envahi par une repoussante mièvrerie. Le résultat est d’autant plus décevant que l’expérience aurait pu être enrichissante et plaisante à suivre avec de tels acteurs.

Bande annonce (VO) :

 

Le Blu-ray

– Image :

Doté d’un excellent rendu des couleurs, ce transfert manque d’épater malgré l’esprit carte postal du film : la plupart des extérieurs majestueux sont des incrustations sur fond vert que trahit la cruelle haute définition. Le piqué et les contrastes sont de bonne facture.

– Son :

Seule la piste en VO est testée.
Bien que correct et très appréciable pour les dialogues, le dolby digital montre toutes ses limites en terme de puissance et de précision lors des excursions de nos deux malades.

– Bonus :

– Clip vidéo : Say, de John Mayer. En définition standard, format 4/3.

Film :
1,5 étoiles
Image:
4 étoiles
Son :
3.5 étoiles
Bonus :
0 étoile
Avis Global :
1.5 étoiles
Article rédigé par Dom

Partagez cet article avec vos amis ou votre communauté :

Twitter Facebook Google Plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *