Test Blu-ray : Saint Jack

Fiche Technique :

Saint Jack (Jack le magnifique) (1979) réalisé par Peter Bogdanovich
Avec : Ben Gazzara, Denholm Elliott, Lisa Lu, James Villiers, Peter Bogdanovich
Titre original : Saint Jack
Durée : 108 min
Genre : Drame
Blu-ray testé : Edition française – Région B
Pistes Audio : Anglais DTS-HD Master Audio 2.0, Français DTS-HD Master Audio
Sous-titres : Français (optionnels)
Format d’image : 1.85:1
Codec : MPEG-4 AVC
Résolution : 1080p
Editeur : Carlotta Films

Synopsis :

Singapour, années 1970. Jack Flowers est un Américain en exil qui dirige une maison close fréquentée par nombre d’expatriés. Un jour, il fait la connaissance de William Leigh, un comptable britannique résidant à Hong Kong, et se prend rapidement d’amitié pour cet homme rangé et attachant.Au même moment,Jack va se heurter à la colère de la pègre locale chinoise, mécontente de son succès florissant…

Le film :

Saint Jack, aussi connu en France sous le titre Jack le magnifique, est une œuvre subtile, qui camoufle derrière la placidité de son personnage central de grandes visions morales et politiques. C’est aussi un film qui prend le contre-pied d’un milieu obscur, celui du proxénétisme, puisque c’est un maquereau que campe Ben Gazzara dans le Singapour des années 1970, où les soldats américains engagés dans le conflit vietnamien viennent passer leur permission et vider leurs chargeurs. Rien de glauque ni de sensuel ici. Jack traverse la ville avec un air avenant, aimé des filles et des autres expatriés. Mais son business dérange certains gangs locaux : encore une fois, Jack prend cette donnée avec une forme de quiétude qui tient de la grandeur d’âme.

Tourné en décors naturels à Singapour, le film de Peter Bogdanovich, dans lequel le cinéaste s’offre un rôle secondaire conséquent, fait un état des lieux de cette singulière cité-Etat à une époque de grands troubles pour la politique américaine. Coincé sur ces terres, Jack se lie d’amitié avec un comptable britannique installé à Hong Kong : c’est peut-être la première personne qu’il rencontre en mission ici qui ne cherche pas à s’amuser avec les femmes (ou les hommes) vendant leur corps. C’est peut-être également un personnage qui aidera Jack à devenir un peu meilleur, notamment dans l’ultime acte du film qui le confronte à un problème moral majeur, conduisant ce drame un peu plus sur les pistes du thriller politique. Par son atmosphère et la bonhomie de Ben Gazzara, par ses valeurs et sa mise en scène qui met en avant les acteurs en les inscrivant parfaitement dans un lieu, un territoire, Saint Jack constitue une œuvre majeure de la filmographie de Peter Bogdanovich – c’est d’ailleurs, de son propre aveu, l’un de ses films préférés. Un long métrage à (re)découvrir dans une édition tout simplement remarquable.

 

Le Blu-ray

– Image :

Tourné sur place en dupant les autorités locales qui ne voulaient pas voir l’adaptation du roman Saint Jack de Paul Theroux chez eux, prostitution oblige, le film de Peter Bogdanovich cartographie plusieurs quartiers de la cité méridionale de la Malaisie. Ben Gazzara évolue dans de nombreux quartiers – dont on peut voir l’évolution grâce à une vidéo très intéressante de la section bonus – avec une profondeur de champ souvent étendue. Alors, que donne ce master blu-ray ? Eh bien une image haute définition absolument merveilleuse, débarrassée de toute poussière et rayure, affichant une multitude de détails quelles que soient les conditions lumineuses. Car de jour, comme de nuit, le blu-ray de Saint Jack affiche une constante dans son image à la colorimétrie assurée. On ne pourrait guère demander plus d’un film réalisé en 1971.

– Son :

Seule la piste en VO est testée.
Le mixage stéréo a été conservé pour être restitué sur une piste en DTS-HD Master audio. Aucun souffle ni bruit parasite ne se font remarquer au cours de ce film aux atmosphères de ville discrète. La musique étant si rare, l’action si concentrée sur le quotidien de Jack que le dynamisme ne peut guère se manifester. Les voix sont d’une qualité plus qu’honorable bien que leur enregistrement ne soit pas toujours parfait, mais de là à y voir un vrai défaut, il y a un pas que je ne franchirai pas. On ne peut que valider une telle piste.

– Bonus :

Tous les bonus sont en définition standard, hormis la comparaison entre le Singapour du film et d’aujourd’hui.
– Entretien avec Peter Bogdanovich (20 min)
– Souvenirs de Saint Jack avec des membres de l’équipe du film (32 min)
– Splendeurs dormantes à l’aube (16 min), comparaison des lieux de tournages avec Singapour en 2016.
– Bande annonce

Annotations :

Cette édition limitée prestige de Saint Jack, qui comprend le film en DVD, contient également 8 photos instantanées, 5 planches-contacts, 5 cartes postales et une affiche du film. Le film est aussi édité dans une édition DVD simple, avec les mêmes bonus que sur le blu-ray testé sur cette page virtuelle.

 

Film :
4 étoiles
Image:
5 étoiles
Son :
4 étoiles
Bonus :
4 étoile
Avis Global :
4 étoiles
Article rédigé par Dom

Partagez cet article avec vos amis ou votre communauté :

Twitter Facebook Google Plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Avant de publier un commentaire, vous devez lire et approuver notre politique de confidentialité.