Test Blu-ray : L’Affaire Farewell (Christian Carion)

Fiche Technique :L'Affaire Farewell
L’Affaire Farewell (2009) réalisé par Christian Carion
Avec : Emir Kusturica, Guillaume Canet, Alexandra Maria Lara, Ingeborga Dapkunaite, Willem Dafoe, Niels Arestrup
Durée : 113 mn
Genre : Drame, Historique, Thriller
Blu-ray testé : Région B (France)
Pistes Audio : Français/Russe/Anglais DTS-HD Master Audio 5.1 et en DTS 2.0
Sous-titres : Français
Format d’image : 1.85:1
Codec : MPEG-4 AVC
Résolution : 1080p
Editeur : Pathé

 

Synopsis :
Dans les années 80, Sergueï Grigoriev (Emir Kusturica), colonel du KGB, est las du régime de sa patrie. Il contacte à Moscou un ingénieur français, Pierre Froment (Guillaume Canet), pour passer des informations confidentielles au bloc Ouest. Les services secrets occidentaux manifestent un grand intérêt pour l’obtention de nouvelles données, le jeune français se retrouve alors dans une position inconfortable malgré lui.

Mini-critique :

La Guerre Froide inspire toujours les scénaristes en matière de relations glaciales. Dans L’Affaire Farewell, la trame est une histoire vraie et plutôt atypique dans les récits d’espionnage car les deux protagonistes restent avant tout des hommes, des hommes normaux, avec une vie sentimentale, des loisirs et des idéaux – nous sommes à l’opposé des films rythmés par des scènes d’action flirtant avec le grand n’importe quoi. L’Affaire Farewell repose avant tout sur la justesse de Guillaume Canet et d’Emir Kusturica ; à mesure que la relation entre ce jeune ingénieur français et ce colonel russe se développe, nous nous retrouvons pris dans leurs vies et sous la menace mortelle qu’implique leurs échanges. La tension, souvent absente, est compensée par la compassion que l’on va éprouver à l’égard des personnages.
Bien sûr, des libertés sont prises par le réalisateur, la réalité est romancée, trahie, toujours est-il que Christian Carion signe un film d’espionnage poignant malgré une mise en scène sobre. Dommage qu’un épilogue ne vienne pas conclure cette affaire qui ouvrit probablement la première brèche vers la chute de l’Union Soviétique.

Bande annonce (VO) :

 

Le Blu-ray

– Image :
Dans l’excellence, les couleurs brillent par leur naturel, le piqué est redoutable et aucun fourmillement n’est à signaler dans L’Affaire Farewell. Son petit défaut : le manque de détails lorsque la profondeur de champ s’étend.
– Son :
Seule la piste en VO est testée.
Une piste audio pondérée malgré quelques passages en musique (dont un live de Queen), ce qui ne l’empêche pas d’être particulièrement précise dans la restitution des effets, ambiances et voix de ce film trilingue. Parfait.

– Bonus :
– Commentaire audio de Christian Carion.
– Entre fiction et réalité(s), documentaire de 35 mn.
– Making of (24 mn).
– Galerie photos du tournage, en vidéo (6 mn).

Notes :
Film : 8/10
Image : 4/5
Son : 5/5
Bonus : 4/5

Avis global : 8/10

Article rédigé par Dom

Partagez cet article avec vos amis ou votre communauté :

Twitter Facebook Google Plus

Un commentaire

  1. Très bonne critique. Un bon film pas très connu mais très instructif. Kusturica n’est pas mauvais en Russe paumé. De plus c’est une histoire vraie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *