[Test Blu-ray] Les inconnus dans la ville (Richard Fleischer)

inconnus-ville-bluray

Fiche Technique :

Les inconnus dans la ville (1955) réalisé par Richard Fleischer
Avec : Victor Mature, Richard Egan, Virginia Leith, Tommy Noonan, Lee Marvin, Ernest Borgnine, Sylvia Sydney
Titre original : Violent Saturday
Durée : 90 min
Genre : Policier, Drame
Blu-ray testé : Edition française – Région B
Pistes Audio : Anglais DTS-HD Master Audio 4.0 et 2.0, Français DTS-HD Master Audio 1.0
Sous-titres : Français
Format d’image : 2.55:1
Codec : MPEG-4 AVC
Résolution : 1080p
Editeur : Carlotta Films

 

Synopsis :

Une petite ville est le théâtre d’un hold-up particulièrement violent.

Mini-critique :

Seulement un an après 20.000 lieues sous les mers, Richard Fleischer met en scène une œuvre mariant parfaitement le mélodrame au film de braquage. L’histoire se déroule dans une petite ville ordinaire de l’Arkansas, Bradenville, et si le suspense s’invite dès les premières scènes grâce à une bande originale pesante, Les Inconnus dans la ville se concentre avant tout sur les personnages qui se retrouveront affectés, d’un côté ou de l’autre, par le casse de la banque. La navigation du paisible quotidien des habitants à l’élaboration du plan des malfrats se fait avec une fluidité remarquable. La mise en scène de Fleischer s’avère classique et élégante, donnant vie avec brio à cette galerie de personnages, campés notamment par Sylvia Sydney, Victor Mature, Lee Marvin ou encore Ernest Borgnine. Des tracas et affaires familiales de chacun – couple en crise, coup de foudre, rupture du dialogue avec un enfant – montent une sorte de tension, une crainte insaisissable : qui, lors du braquage qui se tiendra samedi – le titre original du film est plus éloquent, Violent Saturday – verra son destin basculer ? Bien que le passage à l’action occupe une mince partie de ce long métrage, ce segment se déroule de façon intense, décuplant le suspense dans le déraillement attendu du plan des petites frappes. Si la notion d’héroïsme abordée par le film paraît quelque peu désuète aujourd’hui, son illustration de la nécessité de combattre le mal par le mal, même si cela implique de tourner le dos à ses convictions les plus chères, frappe toujours amèrement. Les inconnus dans la ville ne révolutionne pas tout à fait un genre, mais son cadre social développé offre une perspective plus humaine et moins mécanique qu’un simple polar qui aurait bâti ses fondations sur une attaque de banque. Une œuvre intrigante et efficace.

Teaser :

 

Le Blu-ray

– Image :

Le nouveau master HD du film s’avère plutôt exceptionnel. Le piqué et le niveau de détails de ce film tourné en 1955 rivalisent souvent avec ce qui nous est proposé en blu-ray pour des films d’une vingtaine d’années, voire moins. La colorimétrie est superbe et les artefacts et poussières ne sont pas de la partie. On pourra reprocher une disparition presque complète du grain et des noirs d’une trop grande profondeur dans certaines scènes, avalant des détails, notamment sur les visages. Globalement, un cinémascope impressionnant de qualités.

– Son :

Seule la piste en VO est testée.
C’est un DTS-HD Master Audio 4.0 qui est présenté ici, du simple fait que la bande son d’origine provient d’un 4 pistes stéréo – mais l’ensemble des canaux est utilisé lors de la lecture du film. Propre, avec un canal des voix d’une grande clarté, voilà un mixage des plus équilibrés, faisant oublier le faible dynamisme de la piste.

– Bonus :

Tous les bonus sont en haute définition.
– Richard Fleischer, Maître-conteur : William Friedkin à propos du film (20:37)
– Mélodrame policier : le réalisateur et scénariste Nicolas Saada expose sa vision du film (26:58).

 

Film :
3.5 étoiles
Image:
4.5 étoiles
Son :
34étoiles
Bonus :
3.5 étoile
Avis Global :
3.5 étoiles
Article rédigé par Dom

Partagez cet article avec vos amis ou votre communauté :

Twitter Facebook Google Plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *