Cannes 2012 #02 : Palmarès, articles et bilan personnel

Dimanche soir s’est achevée la 65ème édition du Festival de Cannes, avec un nouveau sacre pour Michael Haneke avec son « Amour ». Palmarès, retour sur les articles allociné et bilan.

Les lauréats de la Sélection Officielle du 65ème Festival de Cannes sont :
Palme d’Or : Amour de Michael Haneke
Grand Prix : Reality de Matteo Garrone
Prix de la mise en scène : Carlos Reygadas pour Post Tenebras Lux
Prix du Jury : La Part des anges de Ken Loach
Prix d’interprétation masculine : Mads Mikelsen pour son rôle dans La Chasse de Thomas Vinterberg
Prix d’interprétation féminine : Cosmina Stratan et Cristina Flutur pour leurs rôles dans Au-delà des Collines de Cristian Mungiu
Prix du scénario : Au-delà des Collines de Cristian Mungiu
Palme d’Or du meilleur court-métrage : Sessiz-Be Deng de L. Rezan Esilbas
Caméra d’Or : Benh Zeitlin pour Beast of the Southern Wild

N’ayant pas vu Au-delà des Collines, je ne m’exprimerai pas à son sujet, mais je trouve dommage qu’un film comme Holy Motors reparte les mains vides de la croisette, car si Amour est un très bon film de Haneke, il reste toutefois très classique et sans prise de risques. A l’inverse, Leos Carax et Carlos Reygadas (qui obtient le prix de la mise en scène) sont allés explorer des terres inconnues, et il est bon de voir que Post Tenebras Lux, très décrié par la presse, se voit salué pour sa forme – et le film n’est pas dénué de sens pour autant ! Étonnant de voir Reality au Palmarès, à se demander si la nationalité du réalisateur n’aurait pas influencé le président du jury ? Regrettable aussi que le superbe Mud de Jeff Nichols ne soit pas présent parmi les lauréats, mais dans la liste des regrets, on pourrait aussi ajouter Jacques Audiard et Wes Anderson. Finalement, n’est-ce pas là l’essence d’un bon festival, s’étonner de voir de grands films absents du palmarès ?

Articles quotidiens Allociné :
Mardi 22 mai : La Part des anges, Silencio.
Mercredi 23 mai : Short film corner, Io e te, Holy Motors, Polish Excellent Night.
jeudi 24 mai : petit-déjeuner U Cannes Tweet, Post Tenebras Lux
Vendredi 25 mai : Cosmopolis, Dans la Brume, Hemingway & Gellhorn.
Samedi 26 mai : fin du festival, Mud, Final Cut, la plage Chivas.
Dimanche 27 mai : Amour de Michael Haneke et la remise des prix.

Pour mon second Festival de Cannes, j’ai rencontré bien plus de difficulté pour accéder aux projections de la Sélection Officielle que l’année précédente, un fait qui semble impacter toutes les personnes que j’ai pu croiser sur ma route et ce malgré mon badge du short film corner, bien plus avantageux que le badge cinéphile. Mais j’ai toutefois eu la chance de découvrir la grande majorité des films attendus, mis à part Vous n’avez encore rien vu d’Alain Resnais ainsi que Lawless de John Hillcoat. A mes yeux, quelques grands cinéastes n’ont pas été à la hauteur de leur propre talent (David Cronenberg, Thomas Vinterberg, Abbas Kiarostami, Dario Argento, Andrew Dominik), mais quelques petites perles ont aisément gommé ces mauvais moments, notamment Antiviral de Brandon Cronenberg, Ai to Makoto de Takashi Miike Holy Motors de Leos Carax ou encore Mud de Jeff Nichols.
Hormis les films, le festival aura été riche en rencontres professionnelles (réalisateurs, actrices, …) mais aussi une belle fête permanente, de la villa Inrocks à la villa Schweppes en passant par le Baron et le Silencio. Si seulement la pluie ne s’était pas invitée aussi souvent, ce festival aurait eu un goût de paradis terrestre.
Merci aux équipes d’Allocine et de Carte Noire de m’avoir accordé leur confiance pour couvrir le festival et pour les nombreux coups de pouce donnés sur place !
Une aventure humaine et cinématographique s’achève et attendant la suivante, je vais continuer de fréquenter les salles obscures avec passion !

Article rédigé par Dom

Partagez cet article avec vos amis ou votre communauté :

Twitter Facebook Google Plus

2 commentaires

  1. Bonjour,

    J’avais déjà envoyé plusieurs messages notamment en rapport avec la critique de The Tree of Life et le dossier sur Tarkovski. J’aimerais vous demander si vous savez quelque chose sur les possibles formations ou études concernant le cinéma après le lycée (ce qui m’intéresse fortement même si je pense faire une prépa L et une fac d’histoire). Je vous le demande car vous êtes un passionné, et puis on ne sait jamais ! Aussi j’aimerais vous demander comment apprendre ce qu’il faut savoir afin de réellement apprécier un film lorsque l’on va au cinéma, trop souvent j’ai la mauvaise impression de ne pas avoir assez de connaissance en cinéma (techniques de mise en scène ….) afin de pouvoir vraiment reconnaître la juste valeur d’un film ainsi que plus indépendant des critiques pros (genre cahiers du cinéma et télérama) …

    Merci beaucoup

  2. @Hitchcock22 : Tout dépend de ce que tu veux faire dans les métiers du cinéma. Personnellement, je sors d’une formation continue de technicien audiovisuel à l’ESRA Paris, mais j’avais besoin d’aller vite. Y a un numéro des Cahiers (mars 2012) consacré aux écoles, plutôt complet.
    Pour apprécier un film, je ne suis pas de ceux qui pensent qu’il faut avoir un certain bagage culturel, certes, certaines oeuvres s’apprécient en ayant une certaine culture cinématographique, mais la base de tout, c’est l’ouverture d’esprit, l’acceptation d’un univers proposé par un ou une cinéaste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *