[Critique] The Master (Paul Thomas Anderson)

Cinq ans après le monumental There will be blood, Paul Thomas Anderson revient avec une oeuvre troublante, continuant de confirmer, film après film, son statut de cinéaste génial. Porté par deux acteurs formidables – récompensés à Venise, tout comme le réalisateur –, The Master se montre délicat et passionnant.

LIRE LA SUITE

[Critique] Foxfire, confessions d’un gang de filles (Laurent Cantet)

Récompensé par une Palme d’Or en 2008 pour Entre les murs, Laurent Cantet observe à nouveau la jeunesse, en adaptant un roman de Joyce Carol Oates. Direction les Etats-Unis au beau milieu des années 1950 pour suivre le destin d’un groupe de fille s’insurgeant contre leur condition. Une chronique qui entrevoit un mouvement féministe avant de tourner à une pénible(…)

Lire la suite

[Critique] Into The Abyss (Werner Herzog)

En 2010, alors qu’il tournait des portraits de condamnés à mort pour la chaîne américaine Investigation Discovery, le cinéaste Werner Herzog s’est retrouvé face à un cas pouvant donner naissance à un long métrage. Into The Abyss, un conte sur la mort, un conte sur la vie, comme le précise le sous-titre, n’alimente pas le débat sur la peine de(…)

Lire la suite