Test Blu-ray : Adieu Bonaparte

Fiche Technique :

Adieu Bonaparte (1985) réalisé par Youssef Chahine
Avec : Michel Piccoli, Mohsen Mohieddine, Mohamad Atef, Patrice Chéreau, Hoda Soltan, Mohsena Tewfik
Durée : 115 min
Genre : Historique, Drame, Guerre
Blu-ray testé : Edition française – Région B
Pistes Audio : VO Arabe/Français DTS-HD Master Audio 2.0, VF & Audiodescription DTS-HD Master Audio 2.0
Sous-titres : Français
Format d’image : 1.85:1
Codec : MPEG-4 AVC
Résolution : 1080p
Editeur : TF1 Studios

 

Synopsis :

Avide de puissance et de gloire, Bonaparte entame la campagne d’Egypte. Loin de ces preoccupations guerrieres, Caffarelli, l’un de ses generaux, part a la decouverte de ce pays et de son ame. Il va s’opposer a l’action exclusivement destructrice de Bonaparte.

Le film :

Restauré en 2016, Adieu Bonaparte est désormais disponible dans une belle édition digibook comprenant Blu-ray, DVD et livret – livret dont nous ne pourrons pas décrire le contenu ici.
Ce film de Youssef Chahine initialement sorti en 1985 nous plonge dans la campagne d’Egypte de Napoléon sous un axe particulier, en épousant le point de vue d’une fratrie égyptienne, dans laquelle le jeune Ali (Mohsen Mohieddine) voit en l’arrivée des troupes françaises l’opportunité de voir fuir les mamelouks, alors que son frère aîné voit un nouvel envahisseur contre lequel il faut lutter. Du côté français, la caméra se porte non pas sur le futur empereur, campé par Patrice Chéreau, mais l’un de ses généraux, Caffarelli (Michel Piccoli). Ce dernier tombe amoureux de la culture égyptienne, rencontre Ali et son frère cadet, et se lie d’amitié avec eux tandis qu’il s’éloigne de plus en plus de Napoléon et de sa volonté conquérante.

Grande fresque romanesque, le film impressionne par sa mise en scène, ses décors naturels et ses nombreux figurants à l’écran. Avançant par ellipses, c’est aussi une œuvre qui peut paraître parfois confuse : sauter d’une scène à l’autre provoque un certain chaos qui est surtout dommageable à la seconde partie du film. Car Adieu Bonaparte porte en lui tout le souffle des films épiques, tels qu’un Lawrence d’Arabie par exemple, et sa dimension historique est magnifiée par le regard intimiste caractérisant chaque scène. Même lors des batailles, le point d’attache est toujours à hauteur d’homme. Ali et Caffarelli restent les deux regards principaux, formant le centre du mariage culturel dans lequel évolue le film de Youssef Chahine. Dans l’horreur de l’invasion, Adieu Bonaparte recherche la lumière, les découvertes et les sentiments, le plaisir de l’insubordination et la couleur de l’échec. On pourrait le qualifier de grand film malade, mais c’est surtout un long métrage dont l’ambition n’existe plus en France aujourd’hui.

 

Le Blu-ray

– Image :

Les travellings et mouvements de grue impressionnants en extérieur sont légion, avec souvent des dizaines voir des centaines de figurants s’étalant dans la profondeur de l’image. Une image nettoyée des traces du temps, poussières et artefacts étant inexistants avec un master dont la colorimétrie ne connaît pas de variations parasites. C’est fin, beau et détaillé dans la grande majorité des séquences du film, sous un soleil écrasant ou de nuit, dans les rues du Caire ou en plein désert. Une poignée de plans, ça et là, exposent une image plus douce. Qu’importe, ils sont si rares, et la magnificence préside !

– Son :

Seule la piste en VO est testée.
Sur la partie audio, bien que les trois pistes soient logées à la même enseigne, c’est à dire en DTS-HD Master Audio stéréo pour la version française, la version originale en français et arabe ou encore l’audiodescription, il y a un petit motif de déception : la clarté des voix dans le mixage. Il arrive de temps à autres que les répliques de Michel Piccoli ou Mohsen Mohieddine s’avèrent inintelligibles. C’est d’autant plus dommage qu’à part un souffle présent dans quelques scènes de la première partie du film, la qualité soit au rendez-vous avec un dynamisme qui s’exprime lorsque les canons font rage ou que les belles compositions de Gabriel Yared se manifestent. Les effets sont bien restitués et nous aurions là une excellente piste frontale si les voix avaient trouvé un meilleur traitement.

– Bonus :

– Bonaparte – Chahine, journal de campagne. Interviews de Youssef Chahine, Michel Piccoli et Patrice Chéreau, avec des images du film ainsi que sur le plateau. En HD (avec aussi des sources en définition standard). 30 minutes.
– Bande annonce originale du film

 

Film :
3.5 étoiles
Image:
4.5 étoiles
Son :
3.5 étoiles
Bonus :
3 étoile
Avis Global :
3.5 étoiles
Article rédigé par Dom

Partagez cet article avec vos amis ou votre communauté :

Twitter Facebook Google Plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comments links could be nofollow free.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Avant de publier un commentaire, vous devez lire et approuver notre politique de confidentialité.