[Critique] Young Adult (Jason Reitman)

Ensemble, Jason Reitman et Diablo Cody avaient livré un petit bijou de comédie dramatique avec Juno, révélant au passage Ellen Page dans le rôle d’une adolescente enceinte atypique. Ce coup d’éclat fut suivi par des échecs pour chacun des auteurs : le décevant In the air pour Reitman et le lamentable Jennifer’s Body signé Cody. A nouveau réunis pour Young Adult, le duo ne retrouve pas la magie de leur précédente collaboration mais offre à Charlize Theron un joli retour au cinéma.

Immature

Qu’est devenue cette fille sublime qui accaparait tous les regards dans les couloirs de votre lycée ? Mène t-elle une grande carrière dans une métropole éloignée ? Se consacre t-elle à l’éducation de ses enfants ? Peut-être qu’aucune belle promesse pour l’avenir ne s’est réalisée pour elle, ce qui est le cas pour Mavis Gary (Charlize Theron), trentenaire solitaire, nègre pour une série de bouquins pour adolescents aussitôt publiés, aussitôt oubliés. Alors qu’un ancien amour du lycée vient de devenir papa, Mavis décide de retourner dans le patelin où elle a grandi pour reconquérir le coeur de celui qui, selon elle, pourrait la rendre heureuse. Young Adult est le film le plus désabusé de Jason Reitman, le spectateur est invité à suivre l’antipathique – mais toutefois touchante – héroïne dans une quête marquée par la solitude et la désillusion, où, comme à l’époque bénie du lycée, tout est question d’apparences : masquer les cernes d’une vie décousue derrière le masque d’un visage maquillé, masquer la déception professionnelle derrière un autographe, masquer le mal être derrière une tentative de reconquête puérile. Mais pas question de broyer du noir pour autant : le cynisme et les rencontres décalées – notamment avec le personnage antagoniste à la star du lycée, le gros tabassé pour son apparence physique, joué par un excellent Patton Oswalt – décrochent des sourires qui permettent de rester dans un entre-deux particulièrement bien tenu sur toute la longueur du film.

Alors que l’on avait perdu toute trace l’égérie de Dior sur grand écran depuis son apparition dans La Route, Charlize Theron retrouve les devants de la scène pour une superbe interprétation. L’actrice sud-africaine donne vie avec brio à son personnage ambigu, brisé mais toujours d’attaque pour mener à bien son entreprise, capable de réactions aussi virulentes qu’imprévisibles, maintenant un certain degré de suspense au cours de chaque scène du film. Mais malgré de nombreuses qualités, le film s’avère quelque peu décevant, avant tout pour sa fin minable, procédant d’un manque de réflexion de la part de Diablo Cody – ou d’un profond dédain pour son personnage principal. Plutôt que de trouver une solution ridicule et expéditive aux maux de l’héroïne, il aurait été plus sage de guider le récit vers un embranchement plus subtil, quitte à délaisser le ton tragi-comique pour conclure. Tout comme Mavis Gary, Young Adult est charmant mais manque terriblement de maturité.

3 étoiles

 

Young Adult

Film américain
Réalisateur : Jason Reitman
Avec : Charlize Theron, Patton Oswalt, Patrick Wilson, Elizabeth Reaser
Scénario de : Diablo Cody
Durée : 93 min
Genre : Comédie dramatique
Date de sortie en France : 28 mars 2012
Distributeur : Paramount Pictures France


Bande Annonce (VOST) :

Article rédigé par Dom

Partagez cet article avec vos amis ou votre communauté :

Twitter Facebook Google Plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *