Vidéo : Mortal Kombat : Rebirth

Mortal Kombat

Mortal Kombat, un nom qui évoque pour certains des ampoules sur les doigts après de longues heures de jeu sur la Super Nes ou encore une musique techno frénétique capable de réveiller les morts.  Il y a quelques jours, une vidéo intitulée « Mortal Kombat : Rebirth » est tombée du ciel. Trailer pour un nouveau Mortal Kombat ou « simple » réalisation par des fans ?
Par qui ? Pourquoi ? Quand ? Comment ?

Aujourd’hui, nous avons des éléments de réponse quant à l’origine de cette vidéo :
Mortal Kombat : Rebirth est un court-métrage réalisé par Kevin Tancharoen – le type qui s’est vautré en voulant remettre Fame à jour -, tourné en 2 jours, ayant nécessité deux mois de post-prod, le tout, pour la modique somme de 7,500$.
Le but, se faire remarquer par un studio pour réaliser un nouveau long-métrage du célèbre jeu-vidéo de baston gore avec une approche plus réaliste – décidément, Christopher Nolan et son Batman Begins (et The Dark Knight) séduit tout le monde pour rebooter des franchises sur ce modèle.
Si les intentions du réalisateur sont louables, mes sentiments sont partagés pour ce court : ok, il s’agit d’une démonstration à petit budget, plutôt maitrisée mais si c’est pour jouer la carte du 1er degré, il faudrait peut-être dégoter des acteurs capables de jouer. Plus caricatural que l’interprète de Jax (Michael Jai White qui a notamment joué dans Black Dynamite), tu meurs… et malheureusement, si un film doit être fait, il tiendrait le rôle !

En tout cas, ça buzz pas mal sur la toile, et Kevin Tancharoen va peut-être réussir à s’emparer du projet casse-gueule par excellence qu’est l’adaptation d’un jeu vidéo (culte), les réussites se comptant sur les doigts de la main d’un yakuza à la retraite.

Et puis, si Christophe Lambert ne revient pas en Raiden, on ne donnera aucune chance à cet éventuel long-métrage !

Article rédigé par Dom

Partagez cet article avec vos amis ou votre communauté :

Twitter Facebook Google Plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *