Critique du film Inherent Vice

Pour la deuxième fois de sa carrière, Paul Thomas Anderson adapte un roman : Inherent Vice de Thomas Pynchon. Dans le Los Angeles des années 1970, Larry « Doc » Sportello, un détective privé, mène l’enquête sur les disparitions liées d’un magnat de l’immobilier et de son ex-petite amie. Trait particulier : hippie accro à l’herbe, Doc plane à longueur de journée. Un film(…)

Lire la suite

Critique du film Quand vient la nuit

Pour son second long métrage, le réalisateur belge Michaël R. Roskam traverse l’atlantique pour installer sa caméra du côté de Brooklyn. Servi par un beau casting – dernier rôle au cinéma pour le regretté James Gandolfini –, Quand vient la nuit trouve vite ses limites dans un scénario et une mise en scène sans éclat.

LIRE LA SUITE