Critique : Civil War

Kirsten Dunst et Cailee Spaeny sont couchées le long d'une voiture de police

Avec Civil War, Alex Garland s’écarte de la science-fiction pour nous plonger dans une dystopie ultra réaliste ébranlant les Etats-Unis. Par sa mise en scène, sa violence et sa trajectoire narrative, le film s’avère des plus anxiogènes et tétanisant.

LIRE LA SUITE

Critique : Matrix Resurrections

Véritable flop au box-office, Matrix Resurrections, quatrième épisode de la saga, mais mené cette fois en solo par Lana Wachowski, se positionne probablement comme le blockbuster américain le plus réjouissant de l’année qui vient de s’achever. D’audacieuses retrouvailles avec Neo et Trinity dans un univers toujours aussi sombre, voire un peu plus.

LIRE LA SUITE

Critique : Alita Battle Angel

Adaptation du manga culte Gunnm de Yukito Kishiro, Alita : Battle Angel réunit James Cameron, comme scénariste et producteur, avec Robert Rodriguez. Malgré une certaine forme d’application à la tâche, voilà un bel outrage à la culture nippone encore une fois dépouillée de ses caractéristiques.

LIRE LA SUITE

[Critique] Looper (Rian Johnson)

Rian Johnson, réalisateur talentueux mais encore méconnu, s’attaque à la science-fiction pour son troisième long-métrage. Fidèle à sa marque de fabrique, les genres se confondent au cœur d’une intrigue dense, s’enrichissant tout au long du film. Peut-être ce que la science-fiction a de meilleur à nous offrir au cinéma cette année, avec en prime, un casting épatant.

LIRE LA SUITE

[Critique] Carré Blanc (Jean-Baptiste Leonetti)

Derrière l’énigmatique titre Carré Blanc se cache un terrible film d’anticipation mettant en scène Sami Bouajila et Juliet Gayet dans une société sur le déclin. Bien qu’imparfait, Leonetti déploie avec ce film une vigueur réjouissante pour la production d’un cinéma fort et non conventionnel. Dépressifs, s’abstenir !

LIRE LA SUITE