Critique : Kajillionaire

Miranda July est enfin de retour en salle. La cinéaste à l’univers si singulier n’a pas réalisé de long métrage depuis The Future en 2011. Elle nous offre une nouvelle comédie dramatique atypique, avec en son cœur une étrange jeune femme, interprétée par une Evan Rachel Wood méconnaissable.

LIRE LA SUITE

Critique : Relic

Premier long métrage de Natalie Erika James, Relic raconte un drame familial en empruntant le chemin du film d’épouvante. Réalisé avec un véritable sérieux, le film n’a pourtant aucun impact, la faute à des personnages creux et une narration indigente.

LIRE LA SUITE

Critique : Yalda, la nuit du pardon

Une émission de téléréalité où la condamnation à mort peut être révoquée grâce à la loi du talion en Iran : Yalda, la nuit du pardon pourrait tenir de la dystopie impensable si le film n’était pas inspiré d’un programme qui a réellement existé. Grand prix du jury à Sundance 2020, le long métrage de Massoud Bakhshi se montre glaçant par(…)

Lire la suite

Critique : Antoinette dans les Cévennes

Comédie de la cuvée de la Sélection Officielle du Festival de Cannes 2020 sans festivité, Antoinette dans les Cévennes de Caroline Vignal joue avec les sentiers battus de la comédie de couple, offrant à Laure Calamy un premier rôle qu’elle saisit à la perfection. Une savoureuse invitation à l’aventure et à l’introspection.

LIRE LA SUITE

Critique : Je veux juste en finir

Cela faisait cinq ans que l’on ne voyait plus Charlie Kaufman attaché à un projet cinématographique, que ce soit comme scénariste ou réalisateur. Le voici de retour avec la double casquette pour Je veux juste en finir, adaptation du roman I’m thinking of ending things de Iain Reid. Nouvelle œuvre inclassable, entre le road-movie existentialiste et le drame surréaliste, ce(…)

Lire la suite