Critique : El Reino

Rodrigo Sorogoyen s’installe comme une valeur sûre du cinéma espagnol : à peine deux ans après son excellent thriller Que dios nos perdone, il livre un thriller politique remarquable par la tension générée. Un vrai saut dans le vide, sans parachute, avec un Antonio de la Torre explosif.

LIRE LA SUITE

[Critique] Deep End (Jerzy Skolimowski)

L’été n’est pas seulement propice aux comédies légères et aux mastodontes d’action en provenance d’Hollywood, certains films ont la chance de retrouver quelques salles obscures. Alors qu’il était l’invité d’honneur du Festival Paris Cinéma 2011, Jerzy Skolimowski se voit gratifié d’une restauration numérique et d’une reprise en salles d’un long-métrage méconnu de sa filmographie : Deep End. Une véritable perle(…)

Lire la suite