Critique : I Feel Good

Suite au road movie alcoolo-familial de Saint amour, léger en bouche et à la bonne saveur du terroir, Benoît Delépine et Gustave Kervern reviennent à leur cinéma militant, celui des petites gens contre les monstres de la société capitaliste. Dichotomique, le film ne manque pas de faire mouche grâce à un humour toujours aussi fort, un beau regard sur ceux(…)

Lire la suite

Critique : BlacKkKlansman

Grand Prix du jury lors du Festival de Cannes 2018, BlacKkKlansman remet Spike Lee au rang des cinéastes américains qui frappent sur la table avec vigueur. Si le racisme est toujours en ligne de mire, cette histoire assez incroyable, inspirée de faits réels, embrassant clivages raciaux et religieux n’est pas un appel aux armes mais un furieux vœu pour l’apaisement.

LIRE LA SUITE

Critique : Madame Hyde

Disponible en DVD depuis le 31 juillet, Madame Hyde de Serge Bozon revisite le roman de Robert Louis Stevenson, L’étrange cas du Docteur Jekyll et de Mr Hyde en appliquant sa dualité à une prof de physique dans un lycée de banlieue. Séduisante dans sa première partie, cette comédie fantastique finit par s’enliser dans sa narration.

LIRE LA SUITE

Critique : Au Poste !

De retour des Etats-Unis, Quentin Dupieux entend bien rendre hommage au polar français des années 80 avec Au Poste !, farce surréaliste qui confronte Benoït Poelvoorde à Grégoire Ludig. C’est marrant, avant de sombrer par son caractère répétitif et des références ostentatoires.

LIRE LA SUITE

Critique : Mon Ket

François Damiens passe à la réalisation avec Mon Ket, comédie qui le ramène dans l’univers qui a fait sa réputation, la caméra cachée. Bien que Damiens soit toujours aussi désopilant pour piéger de pauvres inconnus, le film peine à justifier sa trame et ses morceaux purement fictionnels. Un exercice certes drôle mais vraiment inabouti.

LIRE LA SUITE