Critique : Us

Remarqué par le cauchemar racial que mettait en scène Get out, Jordan Peele livre un nouveau thriller horrifique baptisé Us. Une autre vision cauchemardesque de l’Amérique, bien plus viscérale et marquante.

Ballet masque

Get out ne ménageait pas son mystère et touchait à la série B malgré une mise en scène soignée. Jordan Peele corrige le tir avec Us, bien que certains rouages narratifs pourraient être approchés avec plus de finesse. Mais ce nouveau thriller horrifique réussit parfaitement son pari, véritable manège frénétique qui plonge dans le home invasion et le survival avec une énergie puissante sans épuiser, avec pour cap une critique sociétale mordante. La famille Wilson gagne pour les vacances la maison d’enfance d’Adelaide (Lupita Nyong’o), lieu que cette mère aurait préféré laisser au passé. En 1986, alors enfant, elle s’était égarée à la fête foraine de Santa Cruz pour tomber nez-à-nez avec son double. Traumatisée, l’enfant s’était réfugiée dans le silence. Avec une symbolique volontairement outrancière et des références plaisantes au genre, Us installe un climat anxiogène part le simple malaise d’Adelaide, le mystère en prologue alors que des vacances plaisantes se profilent, avec non loin, une famille d’amis : les Tyler. Difficile de ne pas poursuivre cet article sans révéler des éléments présents dans la bande annonce, vous voici ainsi prévenu. Un soir, une famille identique aux Wilson se présente face à la maison, tous vêtus d’une combinaison rouge. Les Wilson se retrouvent attaqués par leurs doubles, sortis des entrailles du sol américain. Pour Gabe (Winston Duke), ce père attachant et drôle, ainsi que les enfants Zora (Shahadi Wright Joseph) et Jason (Evan Alex), la survie passera par leur capacité à se dépasser mais aussi à se reposer sur la force maternelle, une Adelaide voyant la matérialisation d’une horreur la hantant depuis son enfance.

Us développe une ambiance funeste et diabolique, grâce à la bande originale de Michael Abels – ainsi qu’une exploitation superbe du tube « I got 5 on it » de Luniz – mais aussi un jeu de contraste à l’image : le cauchemar débute de nuit mais se poursuit à la lumière d’un soleil éclatant de la côte ouest américaine. Quelque part, la nuit contamine le jour, l’ombre s’attaque à la forme lui offrant son existence, au vivant. La confrontation tourne au massacre et ce long métrage trouve une bestialité primaire parfois terrifiante. Peele offre de grands moments de cinéma horrifique qui permettent de pardonner les quelques errances, héritées d’un cinéma trop explicite, incertain de la capacité du public à s’immerger dans un univers préservant une douce opacité. Au fil de son récit, Us étend ses perspectives pour offrir une vision profondément noire des Etats-unis. Sans apporter de propos fondamentalement inédit, l’exploitation du doppelgänger conduit à un questionnement identitaire profond, entre jeu de marionnettes et de masques aidant à comprendre une nation à la dérive. Avec son excellent casting, majoritairement afro-américain, Jordan Peele prolonge sa démarche progressiste engagée avec Get out tout en démontrant son amour pour le cinéma d’horreur, auquel il redore le blason par son talent de metteur en scène. On se rend compte de la véritable valeur d’un film avec les années, et il semblerait que Us soit un cru concocté pour vieillir brillamment.

3.5 étoiles

 

Us

Film américain
Réalisateur : Jordan Peele
Avec : Lupita Nyong’o, Winston Duke, Shahadi Wright Joseph, Evan Alex, Elisabeth Moss, Tim Heidecker
Scénario de : Jordan Peele
Durée : 116 min
Genre : Thriller, Horreur
Date de sortie en France : 20 mars 2019
Distributeur : Universal Pictures International France

 

Article rédigé par Dom

Partagez cet article avec vos amis ou votre communauté :

Twitter Facebook Google Plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comments links could be nofollow free.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Avant de publier un commentaire, vous devez lire et approuver notre politique de confidentialité.