Vues sur Youtube : Le Coroner

Inauguration d’une nouvelle section d’articles sur le site avec un regard sur les vidéos du web. On commence ce « Vues sur Youtube » avec la web-série Le Coroner de Mike Zonnenberg et Fabio Soares. Sous le scalpel de leur médecin légiste ? Des morts cultes, analysées avec soin.

On peut rater sa vie mais pas sa mort

Mike Zonnenberg et Fabio Soares sont deux jeunes réalisateurs réunis par une passion pour le cinéma de genre, cette branche si chétive dans le paysage cinématographique français alors que les amateurs sont légion. Ils lancent en fin d’année dernière une chaîne Youtube, Chronik Fiction, avec pour première mini-série Le Coroner. Tous les quinze jours, le médecin légiste joué par le charismatique Stefan Godin se penche en détails sur un corps. Rien de macabre dans cette démarche : il est question de plonger dans les entrailles du cadavre pour y trouver son impact au cœur du récit ainsi que sa résonance dans la culture.

Avec pour credo « On peut rater sa vie mais pas sa mort », son générique dans l’esprit de Se7en et un humour finement dosé dans cette atmosphère de thriller, Le Coroner invite à redécouvrir des œuvres iconiques dans un format particulièrement séduisant, chaque épisode durant 5 minutes – et une poignée de secondes. Cette première saison, dont le compteur s’arrêtera à neuf épisodes, a déjà réalisé le grand écart entre l’Asie (Battle Royale de Kinji Fukasaku) et les Etats-Unis (Scarface de Brian De Palma), avec un épisode spécial Noël consacré au Roi Lion de Roger Allers et Rob Minkoff.

Fabio Soares, Stefan Godin et Mike Zonnenberg

Fabio et Mike ont répondu à quelques questions pour nous éclairer sur leur travail et leur vision du cinoche :

Dans un décor unique, vous parvenez à réaliser des épisodes très dynamiques. Pouvez-vous nous parler de la conception des épisodes ? Utilisez-vous des outils comme le storyboard en amont du tournage ?

Merci ! Un storyboard est surtout utile quand il y a une narration continue, ici les interventions du Coroner sont entrecoupées par des archives. On conçoit donc chaque intervention comme une mini scène qui va servir le propos. On attache particulièrement d’importance aux introductions et conclusions des épisodes. Les interventions entre les archives doivent être courtes pour ne pas casser le rythme. Concernant les choix de mise en scène, on essaie d’épouser le plus possible l’action du coroner. Une seule règle : se faire plaisir !

Le coroner rappelle à chaque épisode qu’on peut rater sa vie mais pas sa mort. Est-ce qu’il y a des grandes figures cinématographiques dont la mort vous ont déçus et pour quelles raisons ?

Attention, spoiler possible si vous n’avez pas atteint la saison 7 de Game of Thrones !
On a prévu d’en parler dans un épisode mais la mort de Jon Snow soulève un vrai débat, surtout son retour à la vie. Jusqu’ici la saga mettait en danger tous ses personnages mais après son retour à la vie, cette tension s’est atténuée.
Une mort réussie permet de figer un personnage éternellement, de lui offrir une sortie mémorable et achever ainsi son œuvre. Quand on demande au public de citer leurs morts marquantes préférées, les réponses ne manquent pas ! Pour citer une mort banale, tout de suite, cela demande un plus grand effort.

Bien que l’on constate l’émergence de nouveaux talents dans le cinéma de genre, en France (Julia Ducournau, Coralie Fargeat) et aux Etats-unis (Jordan Peele), le phénomène des remakes contamine le cinéma d’horreur, en piochant dans la filmographie de grands maîtres comme John Carpenter, Wes Craven ou encore plus récemment Dario Argento. Que pensez-vous de ce phénomène ?

Il y a des remakes qui sont de grandes réussites on peut citer par exemple Scarface ou Charlie et la Chocolaterie dans un genre très différent… Donc le remake en soit n’est pas un souci quand il apporte un regard nouveau ou permet à un public plus jeune, réticent face aux images qui ont mal vieilli, de découvrir une histoire forte. Le principe du remake nous rappelle que la technique évolue mais qu’un bon scénario est universel. Parfois, la frontière entre remake et inspiration est fine, la seule question qu’on doit se poser face à un remake c’est « est-ce un bon film ? » Si oui, alors fin du débat.

Quels sont les films que vous attendez le plus pour l’année 2019 ?
Mike : Le cinéma est plutôt en forme ces temps-ci, peut-être que la concurrence des séries a poussé Hollywood à se réveiller : Le prochain Tarantino (of course), la suite de Mad Max, la suite et fin d’Avengers, Star Wars, « Toy Story 4 », « Joker »… Je me rends compte que ma liste ne contient que de la pop culture !

Fabio : « Chicken Run 2 » ! Mais plus globalement, les meilleurs films sont souvent des surprises inattendues. Espérons que cette année nous réserve de nouveaux beaux films comme « Une pluie sans fin » ou « Moi, Tonya ».

Chronik Fiction devrait connaître à l’avenir l’arrivée d’autres personnages archétypaux du cinéma pour explorer d’autres zones d’œuvres qui ont laissé leur empreinte dans le septième art et parfois même au-delà. En attendant d’autres horizons, rendez-vous tous les quinze jours sur Chronik Fiction pour y découvrir une fine autopsie du Coroner.

Article rédigé par Dom

Partagez cet article avec vos amis ou votre communauté :

Twitter Facebook Google Plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comments links could be nofollow free.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Avant de publier un commentaire, vous devez lire et approuver notre politique de confidentialité.