Test Blu-ray : Le Canardeur

canardeur-bluray

Fiche Technique :

Le Canardeur (1974) réalisé par Michael Cimino
Avec : Clint Eastwood, Jeff Bridges, George Kennedy, Geoffrey Lewis
Titre original : Thunderbolt and Lightfoot
Durée : 115 min
Genre : Drame, Action
Blu-ray testé : Edition française – Région B
Pistes Audio : Anglais, Français DTS-HD Master Audio 1.0
Sous-titres : Français
Format d’image : 2.40:1
Codec : MPEG-4 AVC
Résolution : 1080p
Editeur : Carlotta Films

 

 

Synopsis :

Le braqueur de banque John Thunderbolt se lie d’amitié avec Lightfoot, un jeune aventurier. Ensemble, ils décident de récupérer un magot d’un demi-million de dollars que Thunderbolt avait planqué dans une vieille école. Mais celle-ci a été détruite…

Le film :

Premier long métrage de Michael Cimino, sorti en 1974, Le Canardeur convoque divers genres autour de deux figures merveilleusement campés par Clint Eastwood et Jeff Bridges. Le premier joue Thunderbolt, un ancien braqueur reconverti en pasteur mais rattrapé par son passé tandis que le second joue Lightfoot, un jeune homme emporté par sa fougue, et ses envies de belle vie avec de belles femmes. Esquissant les contours d’un road movie suivant la vague du Nouvel Hollywood, le film de Cimino se singularise dans sa narration en conduisant les deux hommes à réaliser un complexe braquage de banque avec les anciens partenaires de Thunderbolt. Dans la préparation détaillée et méticuleuse du casse, Cimino voguera parfois en direction de la comédie, s’axant non pas sur une trame mais sur le caractère de ses personnages. Dans ce premier long métrage apparaissent déjà les traits caractéristiques du réalisateur du Voyage au bout de l’enfer qui saisit les paysages avec le regard assuré d’un peintre. Ses scènes d’action s’inscrivent aussi dans cette logique d’un environnement s’offrant entièrement aux personnages en scène. Ironique, tempéré et plus profond qu’il n’y paraît, Le Canardeur marque par le brillant duo formé par Eastwood et Bridges, deux acteurs dont l’amitié semble déborder du cadre de l’écran.

Bande annonce (VO) :

 

Le Blu-ray

– Image :

Il ne faut pas se fier au fourmillement et la définition moyenne du générique de début : parfois hétéroclite, ce master haute définition du premier Cimino présente presque toujours une belle image HD. Si les paysages sont parfois ternis par un ciel fourmillant, les scènes nocturnes affichent un niveau de détail et un piqué des plus impressionnants, d’autant plus pour un film du milieu des années 1970. Dans le processus de nettoyage, quelques fois imparfait, le grain a été soigneusement épargné pour ne rien perdre du caractère de la pellicule. Rien de particulier à signaler sur la colorimétrie ou les contrastes.

– Son :

Seule la piste en VO est testée.
Sobre, le mono d’origine a été conservé pour être délivré sur une piste en DTS-HD Master audio. Sans bénéficier d’un grand dynamisme et doté d’un mixage assez plat, Le Canardeur envoie ses dialogues, bruitages et musiques avec la qualité que l’on attend pour ce type de production. Bon, sans défaut.

– Bonus :

– Pour l’amour des personnages, entretien audio avec Michael Cimino (29 min, en HD)
– Ironie masquée, analyse de Jean Douchet (25 min, en HD)
– Bande annonce (SD)

 

Film :
3.5 étoiles
Image:
4 étoiles
Son :
4 étoiles
Bonus :
3.5 étoile
Avis Global :
3.5 étoiles
Article rédigé par Dom

Partagez cet article avec vos amis ou votre communauté :

Twitter Facebook Google Plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *