[Critique] 22 Jump street, réalisé par Phil Lord et Christopher Miller

22-jump-street-hill-tatum

Deux ans après l’excellent 21 Jump Street, Jenko & Schmidt repartent en mission afin d’empêcher la propagation d’une nouvelle drogue. Une formule très proche du premier opus qui s’avère malheureusement moins drôle.

Les ré-infiltrés

On pourra toujours saluer l’honnêteté de Phil Lord et Christopher Miller, les réalisateurs de cette nouvelle comédie quelques mois seulement après La Grande aventure Lego : comme le disent les personnages secondaires à Jenko (Channing Tatum) et Schmidt (Jonah Hill), le succès inattendu de la première opération – 21 jump street – a permis de remettre les couverts avec plus de moyens. Une forme d’auto-dérision qui vient aussi tacler les autres productions dont les suites s’enchaînent sans raison au nom du sacrosaint box-office, écrasant toute valeur artistique. Le programme de 22 Jump street consiste alors, comme indiqué par la hiérarchie des deux flics de campus, à résoudre un nouveau problème de stupéfiants similaire à la mission précédente. Un passage du lycée à la fac qui réserve bien moins de séquences hilarantes dans ce buddy movie qui peine à éclipser son précédent épisode en suivant un schéma analogue, bien que Jonah Hill se trouve dans un rôle quelque peu moins comique au cœur du film, délaissé par Jenko qui trouve dans un joueur de football américain – Wyatt Russell, fils de Kurt – son alter ego. Ainsi, on reverra Jonah Hill condamné à monter sur scène, cette fois s’exercer au slam, une séquence où les deux protagonistes se retrouvent sous l’influence de la nouvelle drogue dévastatrice et une aberrante course-poursuite dans la dernière partie du film. Tout est là, mais avec une saveur nettement plus fade, comme si ce film arrivait trop tôt après le premier.

22-jump-street

Il est probable que l’enchaînement pour le duo Lord/Miller de deux comédies séparées par un film d’animation en l’espace de deux ans soit une raison qui fait de 22 Jump street une comédie tout juste sympathique pour les aficionados de cet humour potache. Deux nouveaux noms sont d’ailleurs associés au scénario de ce film, Oren Uziel – annoncé sur le nouveau Mortal Kombat et Men in Black 4 – et Rodney Rothman, producteurs de certaines comédies de Nicholas Stoller. Un mélange de plumes qui aurait nuit à l’esprit 21 Jump street ? Si le premier brillait par son style parodique ultra-référencé, le second tend à se complaire dans son statut de suite en cumulant les auto-références – mais bien entendu, les références extérieures sont toujours légion. Si le tandem formé par Channing Tatum et Jonah Hill fonctionne toujours à merveille, c’est peut-être du côté des méchants et des étudiants que le film se montre moins mordant. L’exemple le plus frappant est probablement le personnage de Maya, jouée par Amber Stevens, parfaitement introduit dans le récit mais qui se retrouve en arrière-plan trop longtemps une fois son potentiel de situations comiques exploité. Le film souffre aussi d’une incapacité à ériger un véritable climax, d’une immense course-poursuite sur le campus à un passage final en plein spring break, aucune de ces deux parties n’atteint des sommets de loufoquerie. Mettant en lumière l’importance des différences pour que des amis s’accordent et se surpassent, 22 Jump street marque donc un retour en demi-teinte, privé d’ingrédients qui permettaient au premier épisode de briller. Contrairement à ce que remarquent certains étudiants dans le film, Jonah Hill et Channing Tatum ne sont pas encore trop vieux pour ce genre d’infiltration bouffonne, mais les improbables compères réclament une matière plus riche et originale.

3 étoiles

 

22 Jump Street

22-jump-street-afficheFilm américain
Réalisateur : Phil Lord, Christopher Miller
Avec : Jonah Hill, Channing Tatum, Ice Cube, Wyatt Russell, Amber Stevens, Jillian Bell
Scénario de :
Durée : 112 min
Genre : Comédie, Action
Date de sortie en France : 27 août 2014
Distributeur : Sony Pictures Releasing France

Bande Annonce (VOST) :

Article rédigé par Dom

Partagez cet article avec vos amis ou votre communauté :

Twitter Facebook Google Plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *