[Critique] Dallas Buyers Club, réalisé par Jean-Marc Vallée

dallas-buyers-club

Jean-Marc Vallée (C.R.A.Z.Y.) et Matthew McConaughey se rencontrent autour de Dallas Buyers Club, film inspiré de la vie de Ron Woodrof, trentenaire diagnostiqué séropositif au milieu des années 1980. Un beau film aux acteurs prodigieux et à l’esprit pugnace réjouissant.

Club de survie

Dallas Buyers Club, c’est l’histoire d’un défi avec la vie, d’un bras de fer contre le destin et l’ordre établi. De là à comparer la ligne directrice à la carrière cinématographique de Matthew McConaughey, il n’y a qu’à un pas. Qui aurait misé sur un retour triomphal de l’acteur dont la carrière loupa le grand décollage quand Leonardo DiCaprio – à qui il donne une leçon dans Le Loup de Wall Street – lui piqua le rôle clé dans Titanic ? Personne ! Désormais sur les devants de la scène, il collectionne les prix d’interprétations pour Dallas Buyers Club, avec un Golden Globe en poche et une nomination aux Oscars. Ron Woodroff, le personnage qu’il campe dans un engagement physique total – une vingtaine de kilos perdue –, n’a aucune chance de survivre au-delà de 30 jours selon les médecins, la faute à un système immunitaire diminué par le sida et l’abus de drogue et d’alcool. Terrible virus émergent, associé alors aux homosexuels, le sida est un fléau dont on ne peut sortir vainqueur, comme ces rodéos auxquels participe Ron : c’est un combat contre le temps, contre la fatalité. Pour rester en selle, tout est question d’équilibre, de résistance, mais au final, c’est à terre que l’on termine. Electricien sur des exploitations pétrolières, homophobe notoire, Ron semble aligner tous les vices dans une vie qui semble régie par la maxime Sex, drugs and rock’n’roll. Jusqu’à un incident qui le conduit à l’hôpital où on lui annonce la terrible nouvelle. Sa seule chance de survie, se procurer de l’AZT, un médicament en phase de test qu’il ne peut se procurer qu’illégalement.

dallas-buyers-club-leto-mcconaughey

Malgré tous les travers d’un tel personnage, McConaughey parvient à désamorcer toute l’aura antipathique qu’il devrait véhiculer. Un capital sympathie qu’il obtient aussi grâce à un autre acteur surprenant, Jared Leto – aussi récompensé d’un Golden Globe –, de retour au cinéma après une pause pour se consacrer à son groupe de rock. Il joue Rayon, un travesti également diagnostiqué séropositif, qui a la « chance » de participer au programme de test avec l’AZT. Mais ces deux malades vont devenir partenaires dans une affaire de trafic : au Mexique, Ron rencontre un médecin qui lui prescrit des médicaments et plantes non autorisés sur le territoire américain et qui se montrent efficace dans le soulagement des malades, contrairement à l’AZT dont les effets toxiques semblent emporter les malades plus rapidement. Ayant vaincu le compte à rebours initial des médecins, Ron monte alors un club de soins alternatifs avec Rayon : une adhésion pour 400 dollars donne accès à des médicaments non approuvés par la FDA, l’Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux. Cette dernière fera tout pour mettre un terme au trafic de Ron qui, d’abord motivé par l’argent, fera preuve d’un véritable engagement pour les malades du sida en essayant d’impliquer des médecins américains comme le docteur Eve Saks (Jennifer Garner).

dallas-buyers-club-leto-gardner

Naturellement touchante, cette histoire elliptique mise en scène par Jean-Marc Vallée évite tout pathos, favorisant l’humour comme un bras d’honneur envers la fatalité. Témoignage militant, porté par Matthew McConaughey et Jared Leto, Dallas Buyers Club dénonce un système gangrené et inadapté, où les enjeux économiques méprisent la souffrance des malades. C’est aussi la magnifique transfiguration d’un homme qui, face à une mort annoncée, trouve une force inouïe de se battre pour lui et ses prochains. Un beau film qui, confronté au fléau, s’accroche à la vie.

4 étoiles

 

Dallas Buyers Club

dallas-buyers-club-afficheFilm américain
Réalisateur : Jean-Marc Vallée
Avec : Matthew McConaughey, Jared Leto, Jennifer Garner, Steve Zahn, Griffin Dunne, Denis O’Hare
Scénario de :
Durée : 117 min
Genre : Drame, Biopic
Date de sortie en France : 29 janvier 2014
Distributeur : UGC Distribution

Bande Annonce (VOST) :

Article rédigé par Dom

Partagez cet article avec vos amis ou votre communauté :

Twitter Facebook Google Plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *