[Test Blu-ray] Le Narcisse Noir (Powell/Pressburger)

Fiche Technique :

Le Narcisse Noir (1947) réalisé par Michael Powell et Emeric Pressburger
Avec : Deborah Kerr, David Farrar, Sabu, Flora Robson
Titre original : Black Narcissus
Durée : 101 min
Genre : Drame
Blu-ray testé : Edition française – Région B
Pistes Audio : Anglais, Français DTS-HD Master Audio 1.0
Sous-titres : Français
Format d’image : 1.37:1
Codec : MPEG-4 AVC
Résolution : 1080p
Editeur : Carlotta Films

Synopsis :

Sur les contreforts de l’Himalaya, une congrégation de nonnes s’établit dans un ancien harem avec l’intention de transformer le lieu en dispensaire. Dean, un agent anglais, est chargé de les aider à construire l’école qui servira à éduquer les enfants de la région, mais il se heurte rapidement à la sœur Clodagh qui trouve ses manières incorrectes. Au sein de la communauté, la solitude pèse de plus en plus sur les cœurs, et les tensions s’exacerbent…

Mini-critique :

Un an avant le magnifique Les Chaussons Rouges, Michael Powell et Emeric Pressburger adaptent le roman « Narcisse noir » de Rumer Godden. L’histoire se déroule en Inde, dans un ancien harem situé à 2700 mètres d’altitude, converti en couvent où des nonnes, avec à leur tête la soeur supérieure Clodagh (Deborah Kerr), vont tester leur courage et leur foi dans un monde où les us et coutumes n’ont rien à voir avec ceux des occidentaux. La mise en scène s’avère plutôt exemplaire, les peintures en trompe-l’oeil donnent naissance à d’inoubliables plans en plongée et le travail sur la photographie, récompensé d’un Oscar, façonne un univers particulièrement oppressant et éblouissant dans les dernières séquences du film. Toutefois, le très joli technicolor révèle tout le toc des décors et le manque d’intensité dans le scénario s’avère un terrible obstacle à l’appréciation du Narcisse Noir. L’exotisme factice, le jeu tantôt apathique, tantôt exacerbée des acteurs, provoquent un détachement avec le destin cousu de fil blanc de ces religieuses. Reste une indéniable maîtrise technique au sein de séquences qui conservent encore toute leur magie aujourd’hui.

Bande annonce (VOST) :

 

Le Blu-ray

– Image :

Présenté au format 1.37:1 d’origine, Le Narcisse Noir affiche un niveau de détail et un piqué fantastique sur les plans rapprochés. Des qualités qui s’évanouissent quelque peu lors des plans d’ensemble mais ces derniers affichent toujours une image plus précise qu’un transfert DVD. Le technicolor se montre absolument flamboyant, mais on pourra regretter de nombreux troubles de colorimétrie au cours de certains plans, où la saturation des couleurs fluctue invariablement.

– Son :

Seule la piste en VO est testée.
Le DTS-HD Master audio se montre relativement timide, et pour cause, il s’agit d’une piste mono – toujours préférable à une spatialisation qui tenterait de moderniser en vain l’univers sonore du film. Le mixage, de qualité, permet toutefois une parfaite distinction entre musiques, effets et voix tout au long du Narcisse Noir.

– Bonus :

Tous les bonus sont en haute définition
– Il était une fois « le Narcisse Noir » (24:26), entretiens avec des collaborateurs des Archers à propos du film et du duo Powell/Pressburger.
– Spectrum (31:17), entretien avec le directeur de la photographie Darius Khondji.
– Bande annonce
– Galerie photo (vidéo de 03:41)

 

Film :
3 étoiles
Image:
3.5 étoiles
Son :
3.5 étoiles
Bonus :
4 étoile
Avis Global :
3 étoiles
Article rédigé par Dom

Partagez cet article avec vos amis ou votre communauté :

Twitter Facebook Google Plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *