Spiritisme et cinéma avec Guy Maddin

Dès le 22 février 2012, au Centre Pompidou, vous avez rendez-vous avec Alfred Hitchcock, Kenji Mizoguchi, Erich Von Stroheim, Jean Vigo et bien d’autres légendes du cinéma. Non, la vague de froid ne m’a pas plongé dans une fièvre hallucinogène, il s’agit bel et bien d’un projet du cinéaste canadien Guy Maddin, consistant à redonner vie à des courts métrages de cinéastes disparus au travers de séances de spiritisme.

Cinéaste atypique et relativement méconnu, Guy Maddin, à qui l’on doit The Saddest Music in the World et Winnipeg mon amour, va associer ses talents de médium et de réalisateur afin de sortir de l’oubli, sous une forme inédite, des courts métrages perdus de grands réalisateurs.
Du 22 février au 12 mars 2012, chaque jour, de 11h00 à 21h00, Guy Maddin entraînera des comédiens – et pas n’importe qui, Mathieu Amalric, Adèle Haenel, Charlotte Rampling et Udo Kier seront de la partie ! – aux frontières du réel en convoquant l’esprit d’un cinéaste disparu.
Ces séances seront filmées, retransmises en direct grâce à trois caméras – sur cette page –, et donneront lieu au terme de cette expérience à la naissance de 17 courts métrages. Comble du bonheur : l’entrée est gratuite.

Toutes les informations sur le programme ainsi qu’une interview de Guy Maddin sont disponibles ici.

Le 22 février sera également la date de sortie du nouveau film de Guy Maddin, Ulysse, souviens-toi !, avec Isabella Rossellini, Jason Patric, Udo Kier et Kevin McDonald. Voici la bande-annonce :



Article rédigé par Dom

Partagez cet article avec vos amis ou votre communauté :

Twitter Facebook Google Plus

3 commentaires

  1. wah ça a l’air… bizarre… mais stimulant !
    pour le film qui sort, je tenterai le coup, même si le seul film de maddin que j’avais vu ne m’avait guère enthousiasmer…

  2. Oui bizarre c’est le mot …

    D’ailleurs je n’ai pas tout compris je vais aller explorer les pages pour plus de détails ! Mais des nouvelles expériences de ce genre peuvent être très intéressantes !

  3. Je pense pas avoir la chance de m’y rendre avant la fin mais ce qu’on peut voir sur internet est vraiment intriguant : dommage qu’il n’y ait pas de son !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *