[Critique] George Harrison : living in the material world

A l’occasion de la sortie en DVD et Blu-ray du documentaire de Martin Scorsese consacré à George Harrison, une soirée spéciale se déroula au Grand Rex dimanche dernier, en présence de sa veuve, Olivia. La projection du film fut précédée par un hommage au musicien par neuf artistes français, donnant lieu à des réinterprétations peu ou prou réussies. Retour sur ce documentaire passionnant à la durée exceptionnelle de 208 minutes.

Quitter le monde matériel

L’histoire de George Harrison, guitariste solo des Beatles, longtemps resté dans l’ombre de John Lennon et Paul McCartney, monopolisant le devant de la scène par leur verve les confinant à un duel de créativité, était encore aujourd’hui relativement méconnue. Ce documentaire, monté par David Tedeschi à partir de plus de 600 heures d’enregistrements vidéo, documents d’époque et interviews réalisées aujourd’hui, retrace chronologiquement le destin atypique de cet artiste emporté par le cancer le 29 novembre 2001. Il en ressort le portrait d’un homme généreux et drôle, tout d’abord en proie au doute sur ses capacités à écrire de la musique face au talent écrasant de Lennon et McCartney, et qui, lors de son envol, à la fois spirituel et artistique, consacra sa vie au partage sur ces deux plans.
Extraits de concerts où la musique est inaudible en raison du brouhaha, interviews des Beatles et des artistes ayant gravité autour d’eux – tels que Klaus Voorman, Eric Clapton – se succèdent dans la première partie de George Harrison : living in the material world, judicieusement greffée sur l’ascension des Beatles, tourbillon culturel et médiatique sans précédent, soudant les membres du groupe face à l’hystérie inqualifiable les pourchassant. Au sommet, les Beatles – mais surtout Harrison – furent profondément touchés par leur rencontre avec Maharishi qui les initia à la méditation transcendantale. Dès lors, George Harrison se consacra de plus en plus à la spiritualité et importa des sonorités indiennes dans sa musique et celle du quatuor jusqu’à la dissolution des Fab Four.

Bien que les dates soient négligeables, il est souvent difficile de trouver des repères temporels dans ce documentaire étoffés de nombreux témoignages et photographies inédits. La deuxième partie rappelle l’engagement de George Harrison, à l’origine du concert de charité pour le Bangladesh en 1971, son amitié avec Ravi Shankar, les Monthy Python, pour lesquels il produira le film La vie de Brian, provoquant la controverse au sein de la communauté catholique, et le succès retentissant de ses différents projets musicaux. Les interviews de l’artiste à différents stades de sa vie présentent un homme d’une grande sagesse, porté vers des problématiques dépassant la matérialité du monde dans lequel nous évoluons. C’est l’abandon temporaire de ce monde que recherchait Harrison au travers de la méditation, une pratique qui lui a permis de se préparer à sa propre mort, de quitter son enveloppe charnelle en paix, contrairement à son ami John Lennon froidement abattu en 1980. Si cette pratique de la spiritualité peut prêter à sourire pour certains, d’aucuns ne pourront décrier la ferveur et la bonté caractérisant autant la parole que les actes du guitariste de Liverpool. Avec les témoignages d’Olivia Harrison, de Jackie Stewart et de Phil Spector, les dernières séquences, orientées sur la tentative d’assassinat de 1999 et la mort de George Harrison deux ans plus tard, ouvrent à une réflexion sur les valeurs spirituelles.
Au final, Martin Scorsese et David Tedeschi livrent, sans aucune lourdeur grâce au dynamisme du montage, un éclairage sur une âme exceptionnelle et illuminée. Indispensable pour les fanatiques des Beatles et sans nul doute tout aussi passionnant pour les amateurs de musique.

Un grand merci à Premiere.

4 étoiles

Disponible en DVD, Blu-ray et Coffret Blu-ray :

 

George Harrison : living in the material world

Film américain
Réalisateur : Martin Scorsese
Avec : George Harrison, John Lennon, Paul McCartney, Ringo Starr, Terry Gilliam, Olivia Harrison, Jane Birkin, Yoko Ono, Eric Clapton
Durée : 208 min
Genre : Documentaire
Disponible en DVD et Blu-ray depuis le 17 octobre 2011
Distributeur : Metropolitan FilmExport

Bande Annonce (VOST) :

Article rédigé par Dom

Partagez cet article avec vos amis ou votre communauté :

Twitter Facebook Google Plus

3 commentaires

  1. Si le film est aussi réussi que celui qu’avait Scorsese sur Dylan je signe immédiatement!

  2. Hélas je ne peux pas comparer n’ayant pas vu le docu sur Bob Dylan !

  3. Celui sur Dylan était bien. En fait Scorsese=bien. Je vais regarder celui ci avec Georges Harrison!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *