Les meilleurs (et pires) films de 2010

1er janvier 2011 : l’heure du bilan cinématographique annuel. Voici la liste des films qui m’ont marqué, en bien ou en mal, au cours de cette année 2010 quelque peu maussade. Heureusement, 2011 s’annonce déjà comme une passionnante année de cinéma.

Bien entendu, ce top / flop 2010 est purement subjectif et procède directement des films que j’ai pu découvrir cette année et qui furent, à mon grand désespoir, peu nombreux. Ainsi, je n’ai pas vu la palme d’or, Oncle Boonmee, ni Mother et les Amours Imaginaires. Monsters m’a filé entre les doigts, tout comme Les Mystères de Lisbonne. Les derniers nés des esprits de Werner Herzog et Takeshi Kitano ? Pas vus non plus ! Bref, de longues séances de rattrapage m’attendent en DVD et Blu-ray…

Lorsqu’une critique est disponible vous pouvez la consulter en cliquant sur le titre du film.

 

Les meilleurs films

a serious man

Si je devais n’en retenir qu’un seul, ce serait sans hésitation The Social Network. D’un phénomène de société qui, sur le papier, n’a rien de stimulant, Aaron Sorkin et David Fincher créent une oeuvre exemplaire sur la genèse de Facebook où Jesse Eisenberg trouve son plus grand rôle. Sobre mais subtil, cet incontournable pourra être redécouvert en blu-ray dès le 16 février 2011.
Se trouve ensuite ma claque de début d’année : A Serious Man des frères Coen. Iconoclaste, humour noir divin, acteurs extraordinaires et, cerise sur le gâteau, les Jefferson Airplane et Jimi Hendrix sur la B.O. Après le décevant Burn After Reading, gonflé aux acteurs 4 étoiles, ce retour à une production plus mesurée s’inscrit sur la longue liste des incontournables d’Ethan et Joel.
En troisième place, une comédie qui nous vient du Groland : Mammuth, signée Delépine et Kervern. On y trouve un immense Gérard Depardieu pour un road-trip social qui tire dans les pattes du capitalisme sans retenue.

Les autres grands films, sans ordre particulier :
Inception, l’impressionnant blockbuster de Christopher Nolan.
Biutiful, d’Alejandro Gonzales Inárritu. Drame poignant sublimé par Javier Bardem.
The Town, de Ben Affleck. Solide film de braquage.
The Ghost Writer, l’excellent thriller politico-hitchcockien de Roman Polanski.
Lebanon, où Samuel Maoz nous piège dans la tourelle d’un char d’assaut.
Summer Wars de Mamoru Hosoda, l’animé qui porte les valeurs nippones.

 

Les déceptions

Shutter Island

American Trip : la réunion de Russell Brand et Jonah Hill ne parvient à aucun moment à renouer avec les qualités de Forgetting Sarah Marshall.
Shutter Island de Martin Scorsese. Une mise en abyme d’une lourdeur épouvantable sur ses derniers segments. Dommage car la première heure est captivante.
Valhalla Rising : le guerrier silencieux. La splendeur des highlands écossais est capturée avec brio. Fascinant dans ses premiers chapitres, le viking borgne de Nicolas Winding Refn finit par s’égarer dans un brouillard d’une épaisseur désolante.
Up in the Air. Jason Reitman met en scène une comédie dramatique aussi pauvre sur son plan social que romantique. Une véritable chute libre pour le réalisateur de Juno !

 

Les pires films

The Lovely Bones

Alice au pays des Merveilles de Tim Burton : froid et impersonnel, Alice n’est qu’un misérable film commercial !
The Lovely Bones de Peter Jackson. Malgré une première demi-heure réussie à l’atmosphère angoissante, le récit se voit dépouillé de toute la richesse du roman d’Alice Sebold pour balader son héroïne sur un fond vert.
Machete de Robert Rodriguez. Preuve que la célèbre bande-annonce grindhouse n’avait rien de ductile.
Amer, un hommage plutôt dommage au giallo.
Kick-Ass. Matthew Vaughn produit un film qui mêle infantilité et ultra violence pour un résultat fade et puéril.

 

Mentions Spéciales



Meilleur OVNI : Film Socialisme de Jean-Luc Godard. Particulièrement abscons mais terriblement frais !
Meilleur film direct-to-DVD : Zack & Miri font un porno de Kevin Smith. Une comédie hilarante et touchante qui vise sous la ceinture sans jamais sombrer dans la vulgarité basique.
Concept le plus barré : Rubber, le pneu qui tue de Quentin Dupieux.

 

MAJ du 11/08/2011 : n’avaient pas été vus au cours de l’année 2010 et méritent amplement d’être cités dans les meilleurs films de l’année : Mother de Bong Joon-ho, Bad Lieutenant de Werner Herzog et Enter the Void de Gaspar Noé.

Et vous, quels sont les films que vous avez adorés / abhorrés ?
Et bien sûr, je vous souhaite une excellente année 2011 !

Article rédigé par Dom

Partagez cet article avec vos amis ou votre communauté :

Twitter Facebook Google Plus

13 commentaires

  1. Bonne année cher confrère !
    Je te souhaite une année cinématographique pleine de plaisirs et de découvertes.
    On n’est pas d’accord sur tout, notamment au niveau des déceptions, mais ton top révèle des goûts très sûrs.
    Cordialement.

  2. Je suis assez d’accord avec toi sur la plupart des films, même si j’ai beaucoup de mal avec Biutiful tandis que The Social Network m’a laissé assez indifférent. Par contre, on est d’accord, The Ghost Writer est sublime !
    Dépêche-toi de voir Mother 🙂

  3. Je ne suis pas d’accord, Alice au pays des merveilles est sublime, vraiment, Burton a fait du bon boulot.

  4. Marrant tes pires films et je m’explique. J’ai fait une liste, parce qu’il fallait en faire une des pires films 2010. Et franchement il y en a beaucoup beaucoup mais je pourrais pas mettre les 5 que tu cites dans cela mais par contre, je pourrais mettre Protéger et Servir (photo pourrie, manque de rythme, manque de pas mal de choses….), From Paris with love (photo aussi pourrie, manque de rythme et buddie movie raté), Ou sont passé les Morgan et Jean Passe.

    Quand je suis arrivé à une liste de 30 films tout aussi ratés les uns que les autres, des films comme Machete étaient encore dans le haut du pavé. Je ne parlerais pas de Kick-ass puisque nous avons déjà eu une discussion à ce sujet mais c’est clairement le film de l’année pour notre petite rédac (c’est ça la magie d’être à plusieurs un film cité plusieurs fois dans un top remonte ^^). Et le mien, à titre personnel. Un film d’ado comme on en fait plus et qu’aurait pu être Scott Pilgrim si le rythme avait été la. Mais bon après, tout est une question de perspective…

  5. pas mal du tout pour tes films préférés… par contre pas cool pour « shutter island » et « le guerrier silencieux », tous 2 dans mon top perso…
    et je m’insurge carrément pour les géniaux « machete » et « kick ass » !! 😉

  6. @Boustoune, Bonne année 😉

    @Nico, à la sortie de Mother, j’étais blasé de n’avoir aucune salle proche le diffusant… Dommage que The Social Network ne t’ait pas charmé.

    @Mat, ah bravo, ça troll.

    @Dex, dans tes pires films, je n’ai rien vu ! Pour Kick-Ass j’ai vu sur Ca dépend des Jours qu’il vous a tous séduit. Ben, voilà, je suis différent ! Tout est question de perspective comme tu dis.

    @Phil, ouais je suis relativement à contre-courant pour Shutter et Kick-Ass ; pour les deux autres, c’est plus mitigé. Je reverrai bien Valhalla en HD mais je suis certain de le reprendre de la même façon ; à partir du drakkar, rien ne va plus !

  7. Normal Dom, j’arrivais pas à faire un top des flop avec tout ça… Déjà qu’un classement des meilleurs films, c’est contraignant au possible. Sans compter que je préfère dire ce qui me plait, ce qui aurait pu être mieux. Ca doit etre une question de philosophie. Et puis bon, dans les mauvais films,tu dois en plus distinguer les nanars des navets parce que les premiers sont quand meme pas mal rigolo….

    Ooi, pour Kick-Ass, il est devenu le numéro 1 grâce au nombre. C’est l’avantage d’établir un classement à plusieurs, certains films remontent.

  8. A part pour Shutter Island et Kick Ass que j’ai vraiment adoré je suis plutôt d’accord avec le reste de tes choix!

  9. @Dex, oui pour l’avantage d’être plusieurs ; d’ailleurs, vous ne faites pas partie du classement de la blogosphère ? (voir http://journal-de-vance.over-blog.com/) Je dois d’ailleurs publier le top de l’année mais je suis en retard…

  10. Ah non, on n’en fait pas partie. J’étais tombé là dessus d’ailleurs en voyant qu’il y avait une communauté de gens du cinéma. Mais bon, comme je tente de ne pas parler que de cinéma, plus le fait qu’on n’est pas assez visible et aussi parce qu’on ne met pas de notes, ça ne me surprend pas trop de ne pas avoir été sollicité.

  11. @Dex, c’est vrai, j’oubliais qu’il n’y a pas de notation sur ça dépend des jours ; mais pour la le palmarès interblogs, c’est à l’initiative du (ou des) blogueur de demander à participer, pour infos 😉

  12. Ouais, même Lovely Bones c’est abusé. Qu’on puisse être déçu par ce film c’est défendable mais qu’on arrive pas à trouver 5 films moins bien, ca m’en bouche un coin. Est ce que cela veux dire que tu considères Resident Evil Afterlife meilleur que The Lovely Bones ?

  13. @Pitivier, disons que la catégorie dans laquelle je mets The Lovely Bones est sujet au peu de films que j’ai vu et au mécontentement que j’ai ressenti vis à vis du matériau original. Les Resident Evil, j’ai arrêté de les voir depuis le 2ème épisode. Par contre, je me demande pourquoi je n’ai pas mentionné Salt – tellement bidon qu’il m’avait totalement échappé !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *