Test Blu-ray : Easy Rider (Dennis Hopper)

Fiche Technique :Easy Rider
Easy Rider (1969) réalisé par Dennis Hopper
Avec : Dennis Hopper, Peter Fonda, Jack Nicholson, Phil Spector, Karen Black
Durée : 95 mn
Genre : Drame, Musique
Blu-ray testé : Région B (France)
Pistes Audio : Anglais, Français, Allemand TrueHD 5.1 ; Anglais Mono original
Sous-titres : Français, Anglais, Allemand, Arabe, Chinois Moderne, Chinois Traditionnel, Néerlandais, Coréen, Thaïlandais, Turc
Format d’image : 1.85:1
Codec : MPEG-4 AVC
Résolution : 1080p
Editeur : Sony

 

Synopsis :
Deux motards quittent Los Angeles pour rejoindre la Nouvelle-Orléans en 1969.

Mini-critique :

1969. La contre-culture roule en deux roues, les longs cheveux dans le vent, le joint à portée de main. Easy Rider, c’est la découverte d’une Amérique conservatrice en période de protestation, à l’apogée du mouvement hippie symbolisé par le festival de Woodstock, une période de profusion des drogues, une période de recherche du sens véritable d’un mot : liberté. Et cette liberté, Billy (Dennis Hopper) et Wyatt (Peter Fonda), surnommé Captain America, vont la rechercher suite à une vente de cocaïne leur permettant d’acquérir deux choppers et de traverser les Etats-Unis. Road movie sans réel fils conducteur, si ce n’est de rejoindre la Nouvelle-Orléans pour le carnaval, Easy Rider possède une qualité presque documentaire sur son époque. Les paysages défilent sous fond de musique rock et country – c’est d’ailleurs le premier film à utiliser des compositions extérieures, comprenant Steppenwolf, Jimi Hendrix, The Band – et nos deux cavaliers enchainent les rencontres, étranges, hostiles ou amicales, jamais indifférentes à leur style et ce, jusqu’au bout du périple. Si les errances initiales peuvent sembler légères, l’arrivée de Jack Nicholson interprétant le farfelu George Hanson donne un véritable coup de fouet au film, ajoutant humour et réflexions au premier métrage de Dennis Hopper. Point de départ du Nouvel Hollywood, emportant le prix du meilleur premier film à Cannes en 1969, Easy Rider est définitivement culte.

Bande annonce (VO) :

 

Le Blu-ray

– Image :
L’image est exceptionnelle, c’est stupéfiant de pouvoir obtenir un niveau de détail aussi élevé et un piqué aussi précis pour un film de 1969 tout en respectant le grain original du métrage. Les contrastes sont moins impressionnants, certes, mais à part quelques scènes de moindre qualité – et je ne parle pas de la séquence de bad trip sous acide en Nouvelle-Orléans qui a toujours été présentée avec un grain élevé –, ce transfert HD mérite tous les éloges possibles.
– Son :
Seule la piste en VO est testée.
Oubliez les enceintes derrière vous, la piste TrueHD 5.1 d’Easy Rider secouera principalement vos enceintes frontales. Mise à part quelques rares séquences comme l’échange de drogue aux abords d’une piste d’atterrissage, les effets restent au même niveau que les voix. La qualité est bien là et ce sont les morceaux de musique qui sont mis en avant, si bien retranscris qu’on ne peut qu’apprécier ce transfert audio.
– Bonus :
– Commentaire audio de Dennis Hopper
– « Easy Rider, une nouvelle façon de faire les choses », documentaire sur le tournage du film, réalisé en 1999 et aussi connu sous le nom de « Shaking the Cage ». Format 4/3, définition stantard. Durée : 65mn
– Bandes-annonces : le blu-ray, la haute définition ; SOS Fantomes : Edition deluxe ; Da Vinci Code version longue

Annotations :
La jaquette présentée par la plupart des commerçants en ligne ne semble pas exister. Celle présentée en haut de cet article est la véritable jaquette du blu-ray.

Notes :
Film : 8/10
Image : 4/5
Son : 4/5
Bonus : 4/5

Avis global : 8/10

Article rédigé par Dom

Partagez cet article avec vos amis ou votre communauté :

Twitter Facebook Google Plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *